Bruno Retailleau, un connaisseur des TIC secrétaire d’Etat à l’Economie numérique ?

Sur la sellette, le poste de secrétaire d’Etat à l'Economie numérique que devrait délaisser Eric Besson pourrait bien tomber dans l’escarcelle d’un nouveau candidat d’ouverture.

Sur la sellette, le poste de secrétaire d’Etat à l'Economie numérique que devrait délaisser Eric Besson pourrait bien tomber dans l’escarcelle d’un nouveau candidat d’ouverture. A droite toute cette fois, puisqu’il aurait été proposé à Bruno Retailleau, fidèle parmi les fidèles de Philippe de Villiers et actuellement sénateur. Annoncé dans Le Figaro, l’information arrive après une période de polémique autour de la possible nomination controversée de Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP peut-être victime de sa méconnaissance du secteur sur ce coup là.

Au moins, avec Bruno Retailleau, le maroquin irait à un connaisseur puisque, sénateur, il a été le rapporteur de la loi Hadopi lors du débat à la Chambre Haute et a régulièrement travaillé sur les nouvelles technologies. Agé de 48 ans, il est premier vice-président du conseil général de la Vendée, après avoir travaillé avec François Fillon en tant que vice-président du conseil régional des Pays-de-la-Loire (1998-2004) que gérait alors l’actuel Premier ministre.

Outre qu’elle porte un coup politique à Philippe de Villiers à quelques mois d’élections européennes qui lui sont généralement favorables, cette nomination devrait pour partie rassurer les professionnels du secteur IT inquiets de voir le porte-feuille de l’économie numérique confié à une personnalité peu au fait des enjeux du secteur, voire purement et simplement abandonné après seulement quelques mois d’existence.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close