Rachat de Sony Ericsson : Sony reprend le contrôle des mobiles

La rumeur de début de mois est confirmée.

La rumeur de début de mois est confirmée. Sony a annoncé ce jour son intention de racheter les parts d'Ericsson dans la co-entreprise Sony Ericsson que les deux entités avait initié il y a 10 ans sur le terrain de la mobilité. Le Suédois, qui a cédé ses 50 % de la filiale au Japonais pour 1,05 Md$, entend désormais se concentrer sur les solutions et les technologies du sans fil.

Sony, quant à lui, "rapatrie" ainsi les activités de smartphones qu'il avait décidé de placer dans un co-entreprise, avec Ericsson, par manque de rentabilité. Une fois l'acquisition finalisée, en janvier 2012, Sony Ericsson intègrera les activités liées à l'électronique grand public du Japonais, au côté des TV, des tablettes, des PC et des consoles de jeux. Cela devrait contribuer à créer une meilleure convergence des terminaux et, comme l'indique Sony dans un communiqué, contribuer également à fluidifier et réduire les coûts d'ingénierie.  Mais également favoriser une synergie avec le contenu maison distillé vers ces mêmes appareils. Sony propose notamment ses services PlayStation Network et Sony Entertainment Network - ces mêmes services piratés en mai dernier.

Selon les termes de la transaction, l'acquisition porte également sur un portefeuille de 5 brevets liés notamment à des technologies sans fil ainsi qu'un accord de licence croisé.
Bref, un arsenal que Sony entend désormais exploiter pour se hisser sur le marché de la mobilité, face à Nokia, Apple ou encore LG et Samsung.

Au deuxième trimestre 2011, Sony Ericsson occupait la 10e place du marché des terminaux mobiles (tous confondus), avec 1,7% de parts de marché (source Gartner).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close