Attaques mystères contre neuf sites de préfectures

 Neuf sites de préfectures sont actuellement indisponibles depuis le 24 juillet dernier : ceux de Charente, des Hauts-de-Seine, des Deux-Sèvres, du Lot, du Lot-et-Garonne, du Pas–de-Calais, de la Manche, des Landes et des Côtes d’Armor.

 Neuf sites de préfectures sont actuellement indisponibles depuis le 24 juillet dernier : ceux de Charente, des Hauts-de-Seine, des Deux-Sèvres, du Lot, du Lot-et-Garonne, du Pas–de-Calais, de la Manche, des Landes et des Côtes d’Armor. Nos confrères du Parisien soulevaient déjà le problème dans leur édition du samedi 27 août ; il est toujours d’actualité en ce début de semaine.

Bien que les pages des sites concernés évoquent un simple problème technique, il s’agit en fait d’une attaque contre un serveur du ministère de l’Intérieur, au cours de laquelle les cyber-criminels se sont emparés de données et de mots de passe pour permettre des modifications dans les pages. Se voulant rassurant, le ministère de l’Intérieur assure dans les colonnes du Parisien qu’ « aucune information concernant des usagers ou des agents des préfectures n’a été volée ». Sans en dire plus sur la nature de ce cyber-crime, ni le déroulement de l’enquête. Tout au plus, les différents sites devraient être remis en ligne mi-septembre après en avoir renforcé la sécurité.

Pour approfondir sur Authentification et signature électronique

Close