Apple sur le point d’être condamné massivement pour violation de brevets

La trop forte domination entraîne inévitablement son lot de contraintes.

La trop forte domination entraîne inévitablement son lot de contraintes. Après Microsoft au tournant des années 2000 puis plus récemment Google, c’est au tour d’Apple – sur le devant de la scène depuis l’invention de l’iPhone, d’en faire les frais. Selon le New York Times, le groupe serait sur le point de se voir condamner par un tribunal texan à une amende record de 625,5 millions de dollars pour violation de brevets. En cause, l’utilisation de technologies brevetées par Mirror Words dans la conception de CoverFlow - l’interface d’iTunes – Spotlight – pour la recherche de fichiers – et Time Machine – restauration de système. Autant d’applications utilisées tant sur iPhone que sur Mac. La plainte date de 2008 et le jury texan aurait déclaré Apple coupable. Ce dernier aurait déposé une motion d’urgence – contestant certain point – afin de voir suspendre le jugement.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close