Microsoft prend place dans le Cloud chinois

Pour pénétrer le marché chinois du Cloud Computing, Microsoft a du se rapprocher un peu plus près de Linux.

Pour pénétrer le marché chinois du Cloud Computing, Microsoft a du se rapprocher un peu plus près de Linux. L'éditeur de Redmond vient d'annoncer avoir scellé un accord avec China Standard Software (CS2C), une société chinoise qui développe un OS serveur ainsi que des outils bureautiques Linux à destination du marché domestique - et dont les solutions ont été certifiées par le gouvernement chinois et donc choisies par nombres d'agences gouvernementales du pays.

Dans le cadre de cet accord, l'hyperviseur Hyper-V de Microsoft servira de base à une offre de cloud public et privé, Redmond s'étant alors engagé à supporter le serveur Linux de CS2C, NeoKylin, explique un communiqué de presse.

Les deux partenaires devront également sponsoriser un laboratoire commun à Pékin qui travaillera à étendre l'interopérabilité des solutions Microsoft sur les outils du Chinois. Outre des travaux autour de Hyper-V, les deux partenaires travailleront à certifier NeoKylin pour Windows Server 2008 R2 ainsi qu'à des outils d'administration System Center pour ce même OS.

Selon une étude Gartner, 55% des entreprises chinoises devraient investir 10% de leur budgets IT dans le Cloud d'ici à 2012. Notons également que l'Empire du Milieu tente de se positionner comme une pièce maîtresse sur l'échiquier du Cloud mondial, attirant ainsi les grands acteur du IT. IBM a notamment participé à la création d'un pôle Cloud de la taille d'une ville dans la province de Hebei - dont l'espace datacenter couvre plus de 100 000 mètres carrés.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close