Microsoft fait un pied de nez à Red Hat en supportant CentOS dans Hyper-V

Sandy Gupta, le patron du marketing du groupe solutions libres de Microsoft, a annoncé hier à l'OSBC (Open Source Business Conference) le support par l'éditeur de la distribution Linux libre CentOS au dessus de son hyperviseur Hyper-V. La distribution libre et gratuite rejoint ainsi Red Hat Entreprise Linux et Suse Linux au panthéon des distributions Linux supportées par l'éditeur de Redmond.

Sandy Gupta, le patron du marketing du groupe solutions libres de Microsoft, a annoncé hier à l'OSBC (Open Source Business Conference) le support par l'éditeur de la distribution Linux libre CentOS au dessus de son hyperviseur Hyper-V. La distribution libre et gratuite rejoint ainsi Red Hat Entreprise Linux et Suse Linux au panthéon des distributions Linux supportées par l'éditeur de Redmond.

La décision pourrait paraitre anectodique, si CentOS n'était pas massivement utilisé par les grands hébergeurs et opérateurs de services Cloud pour la fourniture de services d'hébergement web Linux. Selon le baromètre de W3techs, qui suit l'usage des principales distributions Linux sur les serveurs web, CentOS était présent sur 29,4% des serveurs web Linux à la mi-mai, juste devant Debian (28,9%) et surtout à un niveau plus de deux fois supérieur à celui de Red Hat (14,4%). En supportant CentOS, Microsoft accroit donc les chances de voir les hébergeurs utiliser Hyper-V et Hyper-V Server.

Microsoft fait aussi un pied de nez géant à Red Hat (dont CentOS est le principal clone) d'autant que Microsoft fournira aussi des services de support à l'installation et à la configuration de CentOS sur Hyper-V. Pire pour Red Hat, l'initiative de Microsoft pourrait légitimer l'usage de CentOS face à Red Hat chez certaines entreprises. En tout cas, c'est sans doute ce sur quoi Microsoft compte pour endiguer la monté en puissance de son rival dans les datacenters.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close