L’Iran soupçonné de pirater les inspecteurs de l’AIEA

Selon Associated Press, l’AIEA aurait commencé à enquêter sur des témoignages de ses experts surveillant le programme nucléaire iranien et selon lesquels des officiels du régime auraient infiltré leurs ordinateurs portables et terminaux mobiles en quête d’informations confidentielles.

Selon Associated Press, l’AIEA aurait commencé à enquêter sur des témoignages de ses experts surveillant le programme nucléaire iranien et selon lesquels des officiels du régime auraient infiltré leurs ordinateurs portables et terminaux mobiles en quête d’informations confidentielles. Ces intrusions auraient eu lieu sur des équipements laissés ponctuellement sans surveillance à l’occasion d’inspections d’installations liées au programme, ou dans des chambres d’hôtels.

Plusieurs sources diplomatiques ont confirmé à nos confrères le fait que des «incidents inhabituels» se seraient produits avec les équipements électroniques concernés. Mais aucune n’a été en mesure de fournir de détail supplémentaire.

Récemment, l’Iran a accusé les Etats-Unis et Israel d’être à l’origine du ver Stuxnet qui, de l’aveu des autorités du pays, a contaminé plusieurs de ces équipements industriels informatisés. 

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

- ANNONCES GOOGLE

Close