Cet article fait partie de notre guide: 5 conseils pour administrer et configurer Exchange

San Francisco dit oui à Exchange Online

Microsoft et sa solution de messagerie dans le cloud, Exchange Online, ont été finalement retenus par la ville de San Francisco pour équiper les 23 000 postes utilisateurs de la municipalité. Microsoft devance ainsi Google et IBM, également en lice.

Microsoft et sa solution de messagerie dans le cloud, Exchange Online, ont été finalement retenus par la ville de San Francisco pour équiper les 23 000 postes utilisateurs de la municipalité. Microsoft devance ainsi Google et IBM, également en lice.

Selon le DSI de la ville, Jon Walton, interrogé par nos confrères de Networkworld, cette migration vers la messagerie online de Microsoft est motivée principalement par un alignement des coûts de la maintenance sur une réduction des budget de la ville de 20%.

Il s’agit également de consolider un parc, la ville opérant 7 systèmes de messagerie différents, 2 basés sur Lotus Notes et 5 sur Exchange dans leurs versions on-premise. Le DSI explique par ailleurs qu’un pilote autour d’Exchange Online a été mené depuis quelques mois auprès de 300 employés de la Ville. Visiblement concluant, malgré la panne des services Microsoft intervenue le 13 mai dernier, que la ville affirme avoir passé sans problème grâce à la réactivité de l’éditeur de Redmond.

Ce choix des solutions Microsoft devrait coûter quelque 1,2 million de dollars à l’année à San Francisco. Mais pour Jon Walton, il s’agit également de capitaliser sur ce premier pas vers le cloud de Microsoft pour, éventuellement, y basculer d’autres applications de la municipalité, comme Office et Sharepoint, actuellement utilisés par les employés. Le DSI se dit également intéressé par les solutions de vidéo-conférence de Redmond.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close