Quelle rétrocompatibilité pour Windows 8 ARM ?

Renée James a lancé un petit pavé dans la mare.

Renée James a lancé un petit pavé dans la mare. La patronne de la division logiciels et services d’Intel, lors de la réunion annuelle des investisseurs du fondeur, ce mardi 17 mai, à Santa Clara, a voulu rassurer les utilisateurs en indiquant que les applications historiques Windows pourraient fonctionner sous Windows 8, dans sa version x86. Mais pour ce qui sera de sa version ARM, ce ne sera pas possible, «jamais». Et de préciser en outre qu’il y aurait 4 versions Windows 8 ARM, chacune adaptée à des systèmes intégrés - System-on-Chip, ou SoC - différents. Et là encore, pour Renée James, la force d’Intel, c’est la compatibilité, au moins binaire. Microsoft s’est de son côté contenté d’assurer que ces affirmations - dans leur ensemble - comportaient des inexactitudes. Sans préciser lesquelles. 

En soi, c’est tout sauf une surprise : il apparaît à peu près évident que des applications Windows 8 x86 nécessiteraient à tout le moins une recompilation pour fonctionner dans la version ARM de l’OS. Et il y a fort à parier que Microsoft fera de son mieux pour assurer la parité entre les différentes déclinaisons de son OS au niveau des API. Pour mémoire, c’est à peu de chose près ce que fait Apple avec iOS : pour être testées sur Mac, les applications sont compilées pour x86; ce n’est qu’après, pour le déploiement sur iPhone ou iPad qu’elles sont compilées pour ARM; Xcode, l'environnement de développement d'Apple, n’intègre pas de couche d’émulation. 

Pour approfondir sur ARM

- ANNONCES GOOGLE

Close