Egypte : les sites du gouvernement hackés

Selon nos confrères du New York Times, le groupe d'activistes qui se fait appeler Anonymous a mené une série d’attaques DDos sur les sites du gouvernement égyptien afin de les paralyser.

Selon nos confrères du New York Times, le groupe d'activistes qui se fait appeler Anonymous a mené une série d’attaques DDos sur les sites du gouvernement égyptien afin de les paralyser. Les sites étaient inactifs mercredi après-midi, relèvent nos confrères.
Ces attaques ont été orchestrées par ce groupe qui aujourd’hui réunit plus de 500 supporters dans le monde et auraient ciblé les sites du ministre de l’Information et du président Hosni Mubarak, explique le quotidien qui cite l'un des membres. Qui rappelle également que ce plan s’inscrit dans une vaste campagne de protestation qui ayant conduit Anonymous à paralyser le mois dernier les sites du gouvernement tunisien.

Rappelons que selon des journalistes localisés au Caire, Internet avait été rétabli au moins en partie hier mercredi 2 février, après une coupure de 5 jours. Certains réseaux de téléphonie mobile ont quant à eux été remis en service au Caire le vendredi 29 janvier.

Pour approfondir sur Cybercriminalité

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close