Résultats : Solide en 2010 Cheops pousse vers l’infogérance et le cloud computing

Bonne année fiscale pour Cheops – dont l’exercice fiscal courrait jusqu’au 30 avril – qui vient de publier ses résultats annuels audités.

Bonne année fiscale pour Cheops – dont l’exercice fiscal courrait jusqu’au 30 avril – qui vient de publier ses résultats annuels audités. Pour l'exercice fiscal clos, la société girondine annonce un chiffre d’affaire à périmètre constant en hausse de quasiment 10% à 59,2 millions d’euros. Une croissance de l’activité qui – en plein pic de crise pour les SSII – s'est toutefois accompagnée d'une érosion de la marge avec un résultat opérationnel de 1,1 million d’euros contre 1,6 pour l’exercice 2009. Pour l’exercice à venir,  l’objectif affiché par Nicolas Leroy-Fleuriot, PDG et fondateur de Cheops, est clairement de restaurer la marge opérationnelle.
En terme de segment, la Division Infrastructures a connu un premier semestre en régression de 25% compensé par un second semestre en croissance de 25%. Selon le communiqué du groupe, « la division Modernisation Technologique a connu un premier semestre fiscal en sous-activité chronique compte tenu du gel des projets entraînés par la crise économique » puis est revenue à un niveau d’activité normal dés le début de second semestre fiscal. Enfin, la division Infogérance – du fait du recours croissant des entreprises à l’externalisation –« poursuit un rythme de développement satisfaisant avec une croissance globale de 34% qui va encore s’accélérer ».
Surtout, Cheops a fait le pari du cloud computing lançant dès l’hiver dernier son offre de plate-forme iCod ( reposant sur deux datacenters et une infrastructures réseau avec réplication synchrone) qui vient de remporter ses premiers succès commerciaux.
Nicolas Leroy-Fleuriot annonce ainsi quelques belles signatures comme Ceva Santé Animale, le promoteur immobilier Patrice Pichet et également Cdiscount, Cultura, les tabacs Altadis ou encore le groupe de presse S3G COM. A l’international, Cheops vient également tout juste d’être choisi par le groupe médical américain Invacare pour son datacenter européen.

Pour approfondir sur Externalisation

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close