Google accuse une administration américaine de favoriser l’offre Saas de Microsoft

Dans la lutte acharnée que se livrent les mastodontes du secteur internet, c'est cette fois-ci Google - plutôt pris pour cible ces derniers temps - qui dégaine l'arme juridique en déposant un recours contre un ministère américain, accusé d’avoir favorisé son "meilleur concurrent", Microsoft.

Dans la lutte acharnée que se livrent les mastodontes du secteur internet, c'est cette fois-ci Google - plutôt pris pour cible ces derniers temps - qui dégaine l'arme juridique en déposant un recours contre un ministère américain, accusé d’avoir favorisé son "meilleur concurrent", Microsoft. Le litige est de taille puisqu’il porte sur l’un des points clés de l’offre pour entreprises de Google : la messagerie.

Le moteur de recherche estime que le ministère de l'intérieur américain (US Department of the Interior, qui comprend notamment le bureau des affaires indiennes, le cadastre, le service des parcs nationaux, le service d'études géologiques...) a favorisé Microsoft dans un appel d'offre. Le ministère de l'intérieur aurait ainsi spécifié que seule la suite Microsoft BPOS (l’offre collaborative en mode Saas de l’éditeur) serait étudiée car étant la seule à répondre aux exigences du cahier des charges. Une affirmation que réfute Google, arguant notamment du fait que les outils Microsoft seraient moins sécurisés que les siens.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close