La Justice américaine donne raison à Google

Dans le conflit qui l’oppose à Microsoft concernant le contrat de fourniture d’infrastructures de cloud computing au ministère américain de l’intérieur – soupçonné de favoriser son « meilleur concurrent » - Google vient de gagner une manche.

Dans le conflit qui l’oppose à Microsoft concernant le contrat de fourniture d’infrastructures de cloud computing au ministère américain de l’intérieur – soupçonné de favoriser son « meilleur concurrent » - Google vient de gagner une manche.
La juge Susan Braden – nommée par la Cour Fédérale américaine – estime en effet que la décision de sélection de BPOS, rendue par un Secrétaire adjoint du ministère n’était pas justifiée et n’apparait pas comme la voie appropriée. Dans son arrêt, elle indique notamment que la décision est insuffisamment motivée et n'a pas été approuvée correctement (en clair un Secrétaire adjoint n'a pas le rang nécessaire pour prendre une telle décision). Pire, elle pointe du doigt le fait que la décision a été rendue sans analyse des coûts pour le Ministère.

En juillet dernier, un fonctionnaire du ministère de l'intérieur avait ainsi spécifié que l'offre Microsoft BPOS (l’offre collaborative en mode Saas de l’éditeur) serait finalement la seule retenue dans le cadre d'un appel d’offre concernant l’ensembles des services du ministère, car étant la seule à répondre aux exigences du cahier des charges.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close