IBM veut un turbo pour ses serveurs

“Une seule configuration pour toutes les applications”, ne semble plus être dans la stratégie d’IBM qui compte équiper ses prochains serveurs d’accélérateurs dédiés à certaines applications et à certaines tâches particulières.

“Une seule configuration pour toutes les applications”, ne semble plus être dans la stratégie d’IBM qui compte équiper ses prochains serveurs d’accélérateurs dédiés à certaines applications et à certaines tâches particulières. 

L’idée de Big Blue est d’accompagner le CPU central de co-processeurs dédiés à des calculs spécifiques. Il s’agit donc de travailler à de nouvelles configurations de serveurs, équipées d’accélérateurs dédiés, qui seraient optimisés pour un domaine, comme cela pourrait être le cas dans une appliance par exemple. Avec Cloudburst, une appliance censée accélérer les déploiements de cloud et d’environnements virtualisés, IBM a déjà pris cette orientation.

Toujours dans cette logique, le géant indique également mettre l’accent sur le développement de FPGA (Field-programming gate arrays), des circuits logiques programmables capables d’accélérer le traitement de calculs spécifiques et ainsi soulager le processeur central. IBM travaille par ailleurs à un nouveau langage reposant sur Java, Lime, qui, selon lui, devrait faciliter la programmation pour les FPGA.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close