boscorelli - Fotolia

La Fondation OpenPower cherche à dynamiser sa communauté en Europe

Le Cloud OpenPower Supervessel sera ouvert à la communauté des développeurs européens pour confronter leurs applications à l’architecture Power et autres technologies des membres de la fondation.

IBM ainsi que les membres fondateurs de la fondation OpenPower ont décidé d’accompagner un peu plus leur communauté en Europe. Alors que se tient le premier OpenPower Summit sur le sol européen à Barcelone, le consortium a annoncé le lancement d’une infrastructure Cloud, bâtie logiquement au-dessus de technologies Power, pour les développeurs et les étudiants du Vieux Continent.

Cette infrastructure est en fait une déclinaison européenne du projet Supervessel, né en Chine dans les laboratoires IBM Research, puis étendu à l’Amérique du Nord. Ce projet vise à donner aux développeurs une plateforme de test concrète afin de faire émerger de nouveaux prototypes d’applications bâtis sur les technologies issues de la fondation OpenPower. Evidemment, outre le HPC (High Performance Computing), l’idée est de porter Power sur les terres de l’analytique, du Big Data et autres technologies tendances qui nécessitent calculs et traitements de données en volume.

Supervessel permet par exemple de tester les dernières architectures Power mais aussi leur intégration avec le bus d’interconnexion GPU ultra-rapide de NVidia, NvLink. Un tandem qui a déjà attiré des adeptes du HPC d’ailleurs, à l’image du Genci (Grand Equipement National pour le Calcul Intensif) en France.

60 membres en Europe

D’ailleurs, explique la fondation, la communauté d’OpenPower compte quelque 60 membres européens. Outre le Genci en France, on retrouve l’Université du Péloponnèse en Grèce, Dolphin Interconnect Solutions en Norvège, le Barcelona Supercomputing Solutions en Espagne, Quru, les universités d’Exeter et d’Orford au Royaume-Uni et celles de Paderborn et de Munich en Allemagne, par exemple.

L’université de technologique de Munich sera d’ailleurs le point d’ancrage de ce Cloud en Europe. « Avec l’importance de la souveraineté des données en Europe, l’implantation de Supervessel permettra aux étudiants et aux développeurs d’expérimenter sur une plateforme locale OpenPower, permettant de créer de nouvelles technologies tout en restant aligné sur les régulations en place », explique la fondation.

Ce Cloud pourra aussi servir de rampe de lancement vers les technologies actuellement en gestation et développement chez les membres de la fondation. A l’occasion de cet OpenPower Summit, la fondation a par exemple annoncé la disponibilité de la version bêta du framework CAPI SNAP. Ce framework est clé pour IBM, car il doit permettre d’accélérer les implémentations du bus d’intégration CAPI, développé par la fondation. Ce bus vise à intégrer l’architecture Power aux puces programmables FPGA (et leur capacité d’accélération), devenues très populaires dans les grands datacenters – Microsoft a d’ailleurs commencé à installer ces puces dans certains de ses centres Azure. Des cartes d’accélération FPGA sont d’ailleurs en développement chez Alpha Data, un Britannique, membre de la fondation.

Pour approfondir sur Processeurs et composants

- ANNONCES GOOGLE

Close