La communauté OpenSolaris officialise sa dissolution

Comme il l'avait annoncé suite à la décision d'Oracle de ne plus soutenir la communauté OpenSolaris (l'OS Open Source dérivé de l'Unix de Sun), l'organisme pilotant les destinées du projet (OpenSolaris Governing Board ou OGB) a décidé hier de se saborder.

Comme il l'avait annoncé suite à la décision d'Oracle de ne plus soutenir la communauté OpenSolaris (l'OS Open Source dérivé de l'Unix de Sun), l'organisme pilotant les destinées du projet (OpenSolaris Governing Board ou OGB) a décidé hier de se saborder. La motion a été votée "à l'unanimité (et tristement)", signale l'OGB sur sa liste de diffusion.

Mi-août, un mémo interne d'Oracle, qui a fuité sur le Web, expliquait que l'éditeur ne souhaitait plus poursuivre sa collaboration avec la communauté OpenSolaris et que les innovations de l'OS seraient désormais livrées en priorité à la version payante du système. Oracle fournira toutefois des binaires gratuites du système aux développeurs et utilisateurs sous le nom de Solaris Express (qui débutera avec la version 11 du système). Une reprise en main qui signe l'arrêt de mort de la communauté créée par Sun en 2005. Cet épilogue conclut plusieurs mois d'absence de dialogue entre le repreneur de Sun et l'OGB.

Une bonne partie des espoirs de la communauté réside désormais dans le projet Illumos, un fork (dérivation du code) lancé par Garrett D'Amore (un contributeur clef d'OpenSolaris) début août en s'appuyant sur le noyau d'OpenSolaris. Le projet a déjà reçu le soutien de sociétés qui bâtissent leurs distributions sur la version libre de l'OS Unix, comme Nexenta (dont est issu D'Amore) ou Belenix.

En complément :

- Oracle officialise l'avis de décès de la communauté OpenSolaris

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close