Dell accusé d'avoir caché les défaillances de ses PC pro

Dans un document déposé en fin de semaine dernière auprès de la justice américaine, un hébergeur américain, Advanced Internet Technologies (AIT), accuse Dell d'avoir livré sciemment des ordinateurs défectueux, et d'avoir soustrait à la justice des documents internes montrant que ses dirigeants étaient au courant des problèmes affectant certains composants de sa gamme professionnelle OptiPlex au milieu des années 2000. L'hébergeur produit un e-mail interne, reçu par le directeur général de l'époque Kevin Rollins, par Michael Dell et par 18 autres cadres du constructeur, détaillant des "éléments de langage" que l'entreprise pouvait exploiter pour répondre aux questions des média concernant ces composants défectueux.

Dans un document déposé en fin de semaine dernière auprès de la justice américaine, un hébergeur américain, Advanced Internet Technologies (AIT), accuse Dell d'avoir livré sciemment des ordinateurs défectueux, et d'avoir soustrait à la justice des documents internes montrant que ses dirigeants étaient au courant des problèmes affectant certains composants de sa gamme professionnelle OptiPlex au milieu des années 2000.

L'hébergeur produit un e-mail interne, reçu par le directeur général de l'époque Kevin Rollins, par Michael Dell et par 18 autres cadres du constructeur, détaillant des "éléments de langage" que l'entreprise pouvait exploiter pour répondre aux questions des média concernant ces composants défectueux. Selon AIT, dans la mesure où ces dirigeants discutaient de la posture à tenir sur ce sujet en matière de relations publiques, il est difficile d'imaginer qu'ils n'aient pas également abordé la question du retrait éventuel de ces machines.

Entre 2003 et 2005, Dell a livré 11,8 millions de machines incluant les composants défectueux. Selon un document interne du constructeur, 97 % de ces ordinateurs avaient une chance de tomber en panne dans les trois ans suivant leur livraison. AIT parle lui "de taux de panne approchant les 100 %" sur cette gamme.

La plainte de AIT contre Dell remonte à 2007. Le constructeur, qui nie avoir soustrait des documents à la justice, explique que le problème affectait à l'époque d'autres constructeurs et ajoute avoir étendu la garantie des clients concernés.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close