La virtualisation de serveurs continue de gagner du terrain

Selon IDC, 17,7 % des nouveaux serveurs livrés dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (Emea) au dernier trimestre 2009 étaient voués à la virtualisation, contre 16,31 % un an plus tôt, pour un volume de 110 000 serveurs physiques livrés.

Selon IDC, 17,7 % des nouveaux serveurs livrés dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (Emea) au dernier trimestre 2009 étaient voués à la virtualisation, contre 16,31 % un an plus tôt, pour un volume de 110 000 serveurs physiques livrés. Le chiffre d’affaires généré par la virtualisation en a profité  pour progresser, de 3,9 % sur un an, à 158 M$, pour un total de 158 000 licences distribuées. Selon le cabinet d’analystes, la région Emea privilégie les hyperviseurs payants, à 71,7 % des nouvelles licences contre 60,7 % fin 2008.

Au total, sur 2009, IDC estime à 355 000 le nombre de serveurs voués à la virtualisation livrés dans la région, pour 480 000 licences d’hyperviseurs, soit un recul sur un an de 14,4 % et de 8,2 % respectivement.

C’est HP qui, en termes de serveurs physiques destinés à la virtualisation, domine le marché avec une part de 50 %, suivi par Dell et IBM. Côté hyperviseurs, VMware est toujours en tête avec ESX. IDC indique que XenServer a enregistré la plus forte croissance du marché en volume, avec un beau +355 % du nombre de licences distribuées en 2009. Microsoft doit se contenter de la quatrième position et Virtuozzo de Parallels sortirait du top 5.

Pour approfondir sur Backup et reprise après désastre

Close