Résultats : Oracle en forme Olympique

Citius, Altius, Fortius(*).

Citius, Altius, Fortius(*). Alors qu'Oracle semble confiant d'avoir levé les principales objections de l'Union Européenne à sa fusion avec Sun, l'éditeur dévoile des résultats flatteurs pour son second trimestre fiscal 2010, clos le 30 novembre 2009. Non content d'afficher un chiffre d'affaires de 5,86 Md$, en hausse de 4%, Oracle continue d'améliorer ses marges. La firme a ainsi vu son résultat net progresser de 12% sur un an à 1,45 Md$.

Oracle se félicite notamment de la bonne santé de ses ventes d'applications. Les ventes de nouvelles licences ont ainsi renoué avec la croissance pour atteindre 2,68 Md$ (+2% sur un an). Selon l'éditeur, Oracle a gagné du terrain sur le marché des applications face à SAP. Lors de sa dernière publication de résultats (pour la période juillet-septembre 2009), l'éditeur allemand avait anoncé un recul de ses ventes de licences de 31% au niveau mondial. Il sera intéressant de voir si SAP a lui aussi vu ses ventes de licences se redresser au dernier trimestre. Notons toutefois qu'il est difficile de comparer les ventes d'Oracle et celles de SAP. Oracle ne détaille en effet pas ses ventes de progiciels et publie un chiffre global incluant aussi son imposant catalogue middleware et bases de données...

Terminons en signalant que Safra Catz, la présidente d'Oracle, a déclaré espérer que "la Commission Européenne approuvera sans condition l'acquisition de Sun". Larry Elisson, de son côté, a réaffirmé sa confiance dans l'aptitude de Sun à améliorer rapidement ses parts de marché et sa marge dès que la fusion sera opérationnelle.

(*) "Plus vite, plus haut, plus fort...", la devise de l'Olympisme

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close