Microsoft viole la licence GPL, puis l'adopte

Cruelle mésavenvature pour Microsoft.

Cruelle mésavenvature pour Microsoft. L'éditeur a confirmé que l'outil Windows 7 USB/DVD Download Tool, servant à créer des clefs USB permettant d'installer le dernier OS maison sur des machines dépourvues de lecteur de DVD, viole bien la GPL (GNU General Public License), la licence phare du monde Open Source. Le USB/DVD Download Tool, proposé sous une licence propriétaire, embarque en effet du code sous licence GPL v2, provenant ironiquement d'un outil hébergé par le site Microsoft de développement Open Source, Codeplex. Du coup, Redmond a expliqué qu'il allait ressortir cette semaine l'outil, mais assorti d'une licence GPL.

Ce n'est toutefois pas la première fois que le premier éditeur mondial utilise cette licence Open Source, jadis qualifiée par ses principaux dirigeants "d'anti-américaine". C'était déjà le cas pour Hyper-V Linux Integration Components (LinuxIC), une série de pilotes sortis dans le courant de l'été et permettant aux OS Linux de reconnaître qu'ils tournent sous un environnement virtualisé avec Hyper-V.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close