Cloud privé et BI : IBM s'auto-administre la potion

Plus d'un péta-octet de données, 200 000 utilisateurs prévus, 100 entrepôts de données répartis dans le monde : via Blue Insight, un projet interne visant à fournir aux employés de Big Blue des fonctions décisionnelles pour aider à la vente, IBM entend démontrer ses capacités sur son nouveau dada : les cloud privés.

Plus d'un péta-octet de données, 200 000 utilisateurs prévus, 100 entrepôts de données répartis dans le monde : via Blue Insight, un projet interne visant à fournir aux employés de Big Blue des fonctions décisionnelles pour aider à la vente, IBM entend démontrer ses capacités sur son nouveau dada : les cloud privés. Sans surprise, ce projet dans la BI sert aussi de démonstrateur pour une nouvelle offre du mastodonte, offre baptisée IBM Smart Analytics Cloud.

Blue Insight exploite les technologies de Cognos, l'éditeur de BI racheté par Big Blue, et tourne sous System Z10, avec 48 processeurs (dont 32 en production). Selon IBM, cette architecture est capable de gérer jusqu'à 10 000 transactions sécurisées par seconde. L'offre exploite le même socle technique, sur lequel vient se greffer l'incontournable bras armé de Big Blue en matière de services.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close