Résultats : Altran en chute libre relance son plan de départs volontaires

Les choses ne s’arrangent pas vraiment pour Altran, avec un troisième trimestre pire que prévu pour le spécialiste du conseil en technologies.

Les choses ne s’arrangent pas vraiment pour Altran, avec un troisième trimestre pire que prévu pour le spécialiste du conseil en technologies. Le chiffre d’affaire s'affiche en fort recul (-17,1 %), à 327 millions d’euros. Le groupe veut cependant faire bonne figure et explique que "la remontée du taux de facturation au cours du troisième trimestre 2009, comme la diminution du taux d'intercontrats, sont des éléments positifs. Il semble que la situation générale ne se dégrade plus". Selon les chiffres communiqués, le taux de facturation s’est amélioré (à 78,2 %) pour la première fois depuis le début de l’exercice.

En France, le chiffre d’affaires s’est élevé à 143,3 millions d’euros, en baisse par rapport au troisième trimestre 2008 de 16,1 %. A l’international, le chiffre d’affaires s’est établi à 183,7 millions d’euros en recul de 17,9 %. Hors activité d’Arthur D.Little, la baisse organique est de 12,5 %, le rachat du cabinet de conseil pèse donc lourdement en cette année de crise.

Les salariés font largement les frais de ce recul, avec un plan de départs volontaires qualifié par la direction de « franc succès ». Selon le communiqué, « avec l’accord du Comité central d’entreprise, et du comité d’entreprise Paris Lyon Sophia, qui regroupent 95 % des salariés concernés, il a permis en 2 mois et demi de recevoir 551 lettres d’intention de départ, de signer 291 conventions de rupture de contrats de travail, et de valider 330 projets ». Reste que ce plan, qui se terminait le 15 octobre, a été annulé par le tribunal de Toulouse. Le juge a notamment rejoint l’avis de l’avocat du Comité d’Etablissement Sud-Ouest de la SSII en soulignant une insuffisance en matière de propositions de reclassement interne.

Le groupe a décidé de relancer immédiatement un nouveau plan de départs volontaires en
l’adaptant au jugement rendu et a décidé d’aller vite, convoquant le CE les 30 octobre et 2 novembre afin de solliciter un avis sur le nouveau plan. Ce dernier pourra donc être mis en œuvre dès le 30 novembre et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2010.

Pour approfondir sur SSII

Close