BI 4.0 : SAP digère le porte-feuille de produits de BO

Annoncée dès 2008, la fusion des outils SAP et BO au sein d'une plate-forme réellement intégrée prend enfin corps avec BI 4.0, une future offre présentée aux utilisateurs français la semaine dernière. Lancement attendu au printemps 2011... trois ans après l'annonce du rachat de l'éditeur français.

Après les engagements, enfin les actes. En présentant la semaine dernière la dernière version de sa plate-forme décisionnelle - BI 4.0 -, SAP livre cette fois une version aboutie des promesses faites au printemps 2008, juste après le rachat de Business Objects : une suite décisionnelle intégrée, réunissant le meilleur des outils de BO et s'intégrant sans couture aux environnements SAP, notamment à ses outils techniques (middleware, entrepôts de données, etc.).

L'ERP enrichi au décisionnel
A l'occasion du lancement de BI 4.0, SAP a également précisé que les Enhancement Packages (des packs d'amélioration des ERP SAP) de la Business Suite, le progiciel intégré maison, intégreront des briques décisionnelles. Via ces mises à jour, les entreprises employant le progiciel en version ECC 6.0 pourront accéder à des contenus BI prédéfinis, en fonction des profils des utilisateurs. Si les conditions tarifaires sont encore en discussion au sein de l'éditeur, cette offre Embedded Analytics sera certainement intégrée à la maintenance des utilisateurs... Jusqu'à un certain point. Pour personnaliser ces contenus BI, les entreprises devraient avoir à repasser à la caisse, pour s'acquitter des licences BI.
Cliquez pour dérouler

"Cette version est marquée par l'harmonisation et l'unification des interfaces ainsi que par l'intégration des outils, notamment avec l'entrepôt BW. Elles livrent les synergies que nos clients attendaient suite au rachat de BO", explique ainsi Vincent Taufflieb, responsable de l’avant-vente pour l’offre décisionnelle de SAP. Il aura donc fallu attendre que l'intégration (douloureuse) de BO au sein de l'éditeur d'ERP se fasse et que soit mis en œuvre un nouveau cycle d'ingénierie. Symbole de cette fusion : les outils issus de BO ont désormais accès directement aux requêtes BW. L'intégration aux outils techniques de la plate-forme Netweaver a également été poussée (gestion des accès dans Identity Manager, monitoring dans Solution Manager, support de la nouvelle base SAP NewDB reposant sur un fonctionnement en mémoire, etc.). Dans les environnements non SAP - où BO faisait environ la moitié de son chiffre d'affaires avant son rachat -, la plate-forme BI 4.0 pourra continuer à évoluer de façon autonome, en se basant sur des outils techniques intégrés pour la sécurité et le monitoring de la plate-forme.

Fédération de données au sein des univers

Côté frontal, Web Intelligence, l'outil de création de requêtes, vient désormais s'interfacer avec des cubes, permettant de créer des univers (des couches sémantiques reliant bases de données et système de requêtage) multidimensionnels. "C'était quasiment impossible jusqu'alors, explique Vincent Taufflieb. Web Intelligence vise à capitaliser sur les analyses, en simplifiant leur accès, même quand il s'agit de bases multidimensionnelles". De son côté, l'outil d'analyse Analysis (qui existe en deux éditions : for OLAP et for Microsoft Office) cible les utilisateurs qui interagissent fortement avec les univers (comme les contrôleurs de gestion), sans volonté de créer des rapports. Successeur de Pioneer, Analysis for OLAP supporte les cubes SQL Server et BW (et, mi-2011, y ajoutera le support de Essbase, d'Oracle). Présenté comme le remplaçant naturel de Bex Analyzer, Analysis for Office ne fonctionne, lui, que sur les environnements BW. Signalons également que les univers embarquent désormais des capacités de fédération de données.

Côté tableaux de bord, l'offre Dashboard (anciennement nommée Xcelsius) supporte désormais les métadonnées issues des univers BO. De son côté, l'outil d'exploration de données Explorer, servant notamment à accélérer l'accès à des bases volumineuses, bénéficie lui aussi d'une nouvelle version. Signalons que, couplé à BW Accelerator, cet outil permet d'avoir un premier aperçu de l'informatique en mémoire, concept prôné par SAP pour réunir à l'avenir données transactionnelles et décisionnelles (l'éditeur a dévoilé le premier produit dédié à cet usage, l'appliance Hana). BW Accelerator accélère évidemment les entrepôts BW, mais également des bases tierces.

Déjà testée par quelques clients - notamment Airbus en France -, BI 4.0 passera en mode ramp-up (un pré-lancement permettant à SAP de tester ses nouveaux produits auprès d'un panel de clients) dans quelques jours. La commercialisation est attendue au printemps prochain.

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

Close