SAP Business ByDesign, encore et toujours un parfum d'inachevé

Après une sérieuse remise à plat de son architecture, l'ERP pour PME en mode Saas, pourtant déjà en version 2.5, reste encore loin des ambitions affichées par SAP. Absence de mode asynchrone et de scénarios d'intégration avec les autres ERP maison, compatibilité ascendante à définir... SAP travaille à combler ces lacunes avec les futures versions 2.6 et 3.0, attendues pour 2011.

Lancé en juillet dans 6 pays (Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne, Chine, Inde et France), l'ERP en mode Saas de SAP Business ByDesign (ByD) est encore loin de la maturité. Annoncé pour la première fois en 2004, ce produit sur lequel SAP fonde de grands espoirs pour percer sur le marché des PME reste assez largement en chantier, même s'il est aujourd'hui en version 2.5. Selon SAP, ByD compte aujourd'hui environ 150 clients dans les 6 premiers pays où il est commercialisé. Prasad Akella, vice-président marketing pour les solutions PME chez SAP, explique que ByD sera lancé dans d'autres pays à partir de la fin d'année ou du début 2011.

Ramener tous les clients sur la version 2.6

Un démarrage pianissimo qui s'explique par la relative immaturité du produit. D'abord l'éditeur traîne ses erreurs du passé : développé à l'origine sur une architecture maison (baptisée megatenancy), le produit ne présentait pas les caractéristiques de mutualisation qui sont au centre du modèle économique du Saas. Depuis, l'éditeur a redéveloppé ByD pour en faire une version multitenant - architecture mutualisant pleinement son applicatif -, la 2.5. Problème : les premiers clients de cet ERP ciblant les PME de 100 à 1000 personnes tournent toujours sur les précédentes versions de ByD, certains avec des personnalisations qu'autorisait le megatenancy. Un éclatement là encore difficilement compatible avec l'économie du Cloud Computing. SAP promet de ramener tout le monde sur la même base technologique avec la version 2.6, attendue pour janvier prochain.

Une version qui verra également débarquer l'environnement de développement de ByD, pour lequel SAP a choisi de se rapprocher de Visual Studio de Microsoft. De quoi donner aux partenaires intégrateurs les outils pour développer des verticaux au sein de la plate-forme ByD. Une ouverture certes bienvenue, mais qui pose la question de la compatibilité ascendante de ces add-ons, lors des montées de versions du cœur ByDesign. SAP explique, pour l'heure, travailler sur le sujet avec ses partenaires. Sans plus de détails.

Pour les filiales de grands groupes sous SAP

Même sentiment d'inachevé côté intégration de données. Ainsi, Business ByDesign ne propose pour l'heure que le mode synchrone, obligeant les utilisateurs à être connectés en permanence. SAP explique travailler sur la mise au point d'un mode asynchrone, là encore sans plus de détails. Côté scénarios d'intégration, le chantier n'est guère plus avancé. ByD pourrait en effet équiper des filiales de grands groupes travaillant en environnement SAP, avec l'ERP pour grands comptes Business Suite. Sauf que cette intégration n'est pour l'heure pas disponible. "Nous travaillons sur six scénarios d'intégration dans l'univers SAP, explique Prasad Akella. Ils sont attendus pour la version 3.0 [programmée pour mi-2011, NDLR]". Surprenant pour un ERP en mode Saas qui a hérité, selon SAP, du socle technologique de la Business Suite (Netweaver), même si ce dernier a été optimisé pour les besoins du Saas, selon Steffen Schad, directeur Solution Management de SAP Netweaver Foundation. L'éditeur explique également travailler à des intégrations avec d'autres applicatifs en mode Saas (CRM Salesforce, etc.).

Enfin, alors que ByD s'adresse à des PME à partir de 10 postes d'utilisateurs (donc des entreprises qui ont toutes les chances d'être déjà équipées d'un progiciel), les offres de remplacement et de migration depuis un ERP installé sur site vers BusinessByDesign ne sont aujourd'hui pas au catalogue du premier éditeur européen. SAP devrait s'appuyer sur l'ETL de BO pour ce faire.

En complément :

- SAP : l'ERP en mode Saas ByDesign verra enfin le jour en juillet

- Business ByDesign : pour son offre Saas pour PME, SAP se rapproche de l'orbite Microsoft

- Nicolas Sekkaki, SAP France : "SAP a une vision, mais a souffert de problèmes d'exécution"

- Sortie de Business ByDesign 2.0 : peut-être le vrai départ pour SAP dans le Saas

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close