SOA : le retour sous forme de catalyseur cost-killer

Gartner décrète le retour de la SOA. Le cabinet d'analystes prend à contre-pied le Burton Group en plaçant les architectures orientées services au cœur des évolutions technologiques à venir. Un catalyseur, moteur de la croissance et cost-killer, bienvenu dans la crise.

Un Phénix qui renait de ses cendres. La SOA, dont le Burton Group avait prédit la disparition, va renaitre et se muer en un catalyseur de nouvelles technologies, de nouvelles approches et de nouveaux concepts, de « ce que les entreprises utilisent et utiliseront dans le futur »,  nous apprend aujourd'hui le Gartner dans sa dernière étude.

Dans un communiqué, le cabinet d'analystes explique que le concept même d'architectures orientées service devrait se remodéliser pour « englober les principes d'interaction des architectures orientées Web ou des architectures « event-drive » (de type CEP – Complex Event processing par exemple). Et surtout qu'elles se fondront dans le modèle Saas,  le Cloud Computing ou encore le BPM (Business Process Management), des technologies très tendance qui seraient, de par leur nature distribuée, initiées par la SOA.

La SOA englobe tout simplement tout car il s'agit d'une architecture, et pas d'une application, semble dire le Gartner, qui rappelle combien « des horreurs sur les projets SOA avortés, donnant la perception que le concept était mort », ont été racontées. « On s'est trop focalisé sur le développement d'application, oubliant le besoin de gestion de projet », proclame le cabinet d'études qui pointe du doigt le manque de gouvernance comme étant la principale raison des échecs des tentatives autour de la SOA. Un véritable pied de nez à Anne Thomas Manes, vice-présidente du cabinet d'analyse Burton Group qui, dans son billet « SOA is Dead; Long Live Services », avait déclaré morte et enterrée la SOA pour ne pas s'être révélée suffisamment tôt. Selon elle, seule son modèle de services devrait subsister.

Mieux, Selon le Gartner, la SOA n'aurait pas livré tout son potentiel. Les entreprises commençant à observer les avantages d'une architecture orientée services entrevoient seulement les bonnes pratiques d'usage.
Pas de déclin de la pensée SOA donc en dépit de la crise, explique Gartner, surtout depuis que les technologies chasseuses de coûts ont le vent en poupe, comme le Saas ou le BPM.

Pour approfondir sur Architectures logicielles (SOA)

Close