Syntec Informatique : pour la reprise, repassez en 2011

2010, année de transition. Pour la chambre patronale des SSII et éditeurs, il ne faut pas compter sur une reprise réelle en 2010, même si la seconde partie de l'année devrait sonner le réveil du secteur. Et ce, malgré les signaux positifs qui se multiplient sur le marché.

Lors de sa conférence semestrielle sur les évolutions du marché des logiciels et services, la chambre syndicale des SSII et éditeurs Syntec Informatique a confirmé les tendances déjà entrevues dans les résultats annuels de ses adhérents. A savoir une année 2009 très noire : Syntec Informatique a même sensiblement dégradé ses chiffres sur cet exercice, "car le quatrième trimestre n'a pas été marqué par le redressement attendu", explique Jean Mounet, le président de l'organisation.

R&D externalisée : grosse claque en 2009
C'est bien sûr un des symboles de la crise. En interrompant brutalement ses contrats de régie avec ses prestataires de R&D externalisée, Renault avait montré toute la fragilité de ces métiers lors des récessions. De facto, le conseil en technologies a bien plus souffert que les services ou le logiciel en 2009, avec un recul estimé à 7 % par Syntec Informatique. Pour 2010, la chambre patronale anticipe un léger rebond (+ 1 %). De facto, un des dirigeants d'Altran, durement affecté par la crise dans l'automobile en 2009, explique signer bon nombre de nouvelles affaires aujourd'hui.
Cliquez pour dérouler

De facto, la plupart des SSII ont continué à afficher, en fin d'année dernière, des décroissances sévères. Résultat : la chambre patronale estime que le marché du conseil et des services a reculé de 4 % en 2009, alors qu'elle ne prévoyait que 2 à 3 % de décroissance précédemment. Côté édition de logiciels, le recul est limité à 2,5 %, le même chiffre que celui annoncé en novembre dernier.

2010 : services et conseil tout juste en croissance

Pour 2010, Syntec Informatique confirme également les tendances dessinées par les patrons de SSII, soit un premier semestre toujours en recul et une reprise graduelle sur la seconde partie de l'année. "Ce sera une année de transition", résume Jean Mounet, qui reste prudent quant à la force du redémarrage dans la seconde moitié de l'exercice. In fine, Syntec Informatique s'attend à un marché étale sur l'ensemble de l'année pour le conseil et les services, avec une croissance attendue de 0,5 % (mais avec une marge d'erreur de 1 %). En novembre dernier, Syntec Informatique donnait une fourchette comprise entre 0 et 2 %.

syntec1Dans le détail (voir ci-dessus), ce sont surtout les TMA et l'infogérance d'infrastructures qui profiteront de ce très modeste redémarrage. Prudence donc du côté de Jean Mounet, qui explique : "on perçoit une sortie de crise depuis décembre dernier, mais la reprise reste à confirmer". Attitude finalement assez logique quand on sait que l'Insee s'attend à un nouveau recul de l'investissement des entreprises (-1,3 % après le -7,7 % encaissé en 2009). Par contre, les tendances sont un peu plus favorables pour le logiciel, où Syntec anticipe une croissance de 2 % en 2010, progression qui profitera avant tout aux logiciels d'infrastructures, et moins à l'applicatif.

Les SSII optimistes pour les douze prochains mois

Un signal positif, affirme Syntec ; cette reprise des ventes de licences devant déboucher sur des contrats d'intégration. Une anticipation qui se reflète dans le baromètre que réalise le cabinet IDC, avec l'organisation patronale. Ainsi, si 61 % des éditeurs voient une amélioration de leur carnet de commandes au premier trimestre 2010 par rapport à la même période de 2009, moitié moins de SSII sont dans ce cas (voir ci-dessous). Par contre, sur les douze prochains mois, 65 % des patrons de sociétés de services prévoient une amélioration des prises de commandes. Autre signal très encourageant, montrant l'optimisme des SSII en matière de signatures de nouvelles affaires : 62 % d'entre elles pensent que leurs effectifs vont croître cette année.

syntec2

En complément :

- Après avoir minimisé la crise, Syntec Informatique ne prévoit plus qu'une reprise molle en 2010

- L'hiver glacial des SSII (1/3) : les grands noms attendent toujours les premiers bourgeons

- L'hiver glacial des SSII (2/3) : les poids moyens continuent leur glissade

- L'hiver glaçant des SSII (3/3) : la crise a creusé les écarts chez les SSII hexagonales

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close