Microsoft lâche LINQ to HPC pour tout mettre sur Hadoop

Après avoir soutenu haut et fort que son projet LINQ to HPC pouvait être entretenu aux côté d'Hadoop, Microsoft a décidé de ne pas donner de version de production à son produit maison pour le Big Data. Et compte désormais embrasser le framework Java et de ses déclinaisons pour Windows Server et Windows Azure.

Finalement Microsoft se range définitivement derrière Hadoop. Un mois après son accord passé avec Hortonworks sur le développement de déclinaisons Hadoop pour le monde Windows, l'éditeur de Redmond confirme abandonner ses projets autour de LINQ To HPC. Une technologie maison présentée comme un concurrent direct du framework Java Open Source.

Dans un billet de blog publié le 11 novembre, l'éditeur affirme que sa technologie ne dépassera pas les phases de tests.  Don Pattee, membre de l'équipe HPC de Microsoft, écrit : "dans le cadre de cette annonce [celle du HPC Pack 2008 R2 Service Pack 3, NDLR], nous avons également mis à jour la version de test de LINQ to HPC, toutefois, ce sera la dernière version et nous ne comptons pas faire évoluer les développements vers une version de production. En ligne avec notre annonce réalisée en octobre lors de la conférence PASS, nous allons concentrer nos efforts à porter Hadoop sur Windows Server et Windows Azure." Pour lui, Hadoop est "aligné sur la vison de Microsoft en matière d'Information Platform".

Pour Microsoft, cela constitue un changement d'orientation en matière de Big Data. En octobre dernier, lors de l'annonce de l'alliance avec Hortonworks donc, Julien Lesaicherre, responsable de la plate-forme Windows Azure nous avait soutenu qu'il y avait de la place, dans l'éco-système Microsoft, pour deux produits concurrents. Ces déclinaisons Hadoop pour le monde Windows étaient placées sous la bannière de son grand programme d'interopérabilité. Il expliquait également "qu'une unique solution ne convenait pas à tout le monde". A l'époque l'éditeur pensait pouvoir jouer sur les deux tableaux, en matière de Big Data. Désormais, il se rallie à la cause Hadoop ainsi qu'à sa communauté d'utilisateurs grandissante.

Il est à noter que Microsoft a embrassé Hadoop de façon progressive. En septembre dernier, par exemple, l'éditeur avait annoncé deux passerelles vers Hadoop, depuis SQL Server,  Hadoop Connector for SQL Server Parallel Data Warehouse et Hadoop Connector for SQL.

"Microsoft est motivé non seulement par le fait de contribuer à cette communauté très active, mais par le fait d'aider à son adoption dans les entreprises", ajoute Don Pattee, rappelant que la communauté Hadoop a soif  "d'innover" pour la plate-forme de Microsoft.

Pour la communauté Hadoop, cette orientation de Microsoft vers le framework constitue une annonce de poids, car l'éditeur, de par sa puissance de développement et de R&D, a la capacité d'accélérer les développements des outils Windows.  A condition que la fondation Apache, avec qui  Redmond et Hortonworks comptent partager les développements, accepte les contributions, avait souligné Julien Lesaicherre à l'époque.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close