SNW Francfort : NetApp établit un nouveau record SPECsfs et officialise l'arrivée d'Ontap 8.1

A l'occasion du salon Storage Networking World de Francfort, NetApp a publié un nouveau record au benchmark SPECsfs, qui mesure la performance des systèmes de stockage NAS. Un cluster NetApp sous Ontap 8.1 déloge ainsi le cluster Isilon jusque-là détenteur du record. L'occasion pour LeMagIT de faire le point sur Ontap 8.1 avec John Rollason, le CTO Europe de la firme

NetApp a profité du salon Storage Networking World qui se tenait la semaine passée à Francfort pour présenter un nouveau record au benchmark SPECsfs2008, supérieur de 36 % à celui établi précédemment par un cluster EMC Isilon.

Le résultat obtenu par un cluster de 24 Systèmes FAS 6240 (chacun équipé d'un module de cache FlashCache de 512 Mo et de 72 disques de 450 Go à 15 000 tr/mn - soit un total de 1 728 disques) est de 1,51 million d'IOPS. C'est 36 % de mieux que l'ancien record établi par un cluster Isilon à base de 140 nœuds S200 (chacun doté d'un disque SSD de 200 Go et de 23 disques de 300 Go à 10 000 tr/mn - soit un total de 3 220 disques).

Comme le souligne John Rollason, le CTO européen de NetApp, la firme a obtenu ce record avec un cluster réunissant des FAS6240, un système qui n'est pas son modèle le plus performant(même si le FAS6240 partage l'essentiel des caractéristiques du 6280 et ne s'en distingue que par une quantité de mémoire vive deux fois inférieure et par une moindre aptitude à accueillir des cartes FlashCache). Le résultat est que le prix du système configuré par la firme est environ un tiers inférieur à celui de la configuration utilisée par EMC pour le record précédent.

Lors d'un entretien avec LeMagIT, Rollason a confirmé que le test s'est déroulé sous Ontap 8.1 en mode cluster, la dernière mouture de l'OS de la firme (nous reviendrons sur ce sujet un peu plus loin). Les tests montrent que le système NetApp est plus efficace pour servir des requêtes NFS que le cluster Isilon avec toutefois un petit bémol : la latence du cluster NetApp se dégrade avec le nombre de nœuds - une caractéristique qui se vérifie quel que soit le nombre de nœuds utilisés - alors qu'elle s'améliore dans le cadre du cluster Isilon.

Un Cluster NetApp semble ainsi être bien meilleur en latence qu'un cluster Isilon lorsqu'il est faiblement chargé, alors qu'en charge, l'avantage semble être au cluster Isilon. Pour la petite histoire que NetApp n'a publié ses résultats qu'en mode NFS et n'entend pas publier de résultat en mode CIFS, alors qu'Isilon a publié les deux (avec un résultat de 1,6 million d'IOPS CIFS, record à ce jour inviolé).

Passe d'armes entre EMC et NetApp

La publication du benchmark a occasionné une passe d'armes entre EMC et NetApp, via notre confrère Chris Mellor, du Register. EMC accuse ainsi NetApp de "Short-stroking", c’est-à-dire de n'utiliser qu'une faible portion de la capacité disponible sur les disques pour ses volumes, afin de maximiser la performance. Pour son Benchmark, NetApp disposait ainsi de 777 To de capacité brute mais n'en a exporté que 288 en mode NFS. Isilon, de son côté disposait de 994 To de capacité brute et en avait exporté 839 en mode NFS et CIFS. EMC note également que chaque nœud NetApp dispose de son propre filesystem et que c'est le Global Namespace qui masque cette multiplicité aux serveurs, alors que dans le cas d'Isilon, il n'y a qu'un unique FileSystem pour l'ensemble des nœuds, une caractéristique qui selon EMC permet de grandement simplifier l'administration.

Dans une réponse sur son blog, Val Bercovici, l'ancien patron de l'initiative Cloud Storage de la SNIA et membre du bureau du CTO de NetApp explique toutefois : " la technologie FlashCache de NetApp(aussi connue sous le nom VST) minimise l'usage excessif du "short-stroking" inhérent à tout test de performance . Et parfois, les générateurs de charge utilisés ne peuvent tout simplement pas utiliser plus de capacité exportée que ce qui est rendu disponible par le système". Il précise aussi que le Global Namespace assure la distribution des données entre les nœuds et qu'il est aussi possible de définir des politiques de déplacement de données entre nœuds et même de déplacer manuellement les données entre nœuds si l'administrateur le souhaite. Notons toutefois que ceci n'est pas nécessaire dans un cluster Isilon où le système de fichier en cluster OneFS prend en charge le positionnement automatique des données et leur déplacement en fonction des politiques définies par l'administrateur.

NetApp 8.1 disponible depuis le 22 septembre

L'annonce du nouveau record officialise a minima la disponibilité d'Ontap 8.1, la dernière mouture de l'OS de stockage de NetApp. Ontap 8.1 est l'aboutissement de plus de 7 ans d'efforts de développement pour intégrer la technologie de clustering de Spinnaker à l'OS historique de NetApp. La version 8.0 avait été une première étape mais très limitée. Comme nous l'a confié Rollason, Ontap 8.1 est disponible depuis le 22 septembre pour les clients qui le souhaitent (en version Release Candidate 1 ou RC1). La version GA (disponibilité générale) d'Ontap 8.1 ne devrait être disponible qu'en janvier.

Comme aujourd'hui, les clients pourront choisir d'installer le nouvel OS en mode standard (ex-Ontap) ou en mode cluster (ex Ontap GX). La bonne nouvelle pour les clients NetApp est que, désormais, le mode Cluster offre la plupart des caractéristiques du mode traditionnel de l'OS de stockage NetApp notamment le support du clustering en mode SAN (iSCSI et Fibre Channel), le support des fonctions de réplication et de partitionnement (via la technologie vServers, particulièrement utile pour compartimenter les environnements stockages de clients multiples dans les environnements cloud et service provider), la compression ou le clonage (FlexClone). Reste qu'il faudra sans doute attendre encore 18 mois et la version 8.5 pour voir converger définitivement les deux modes.

Notons pour terminer que si le test de performance a été établi avec NFS3, NFS 4.1/pNFS devrait être supporté en production par ONTAP 8.1 dès la RC2, ce qui veut dire une disponibilité générale du nouveau protocole dans tous les cas en janvier avec la version GA.?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close