VMworld Copenhague : VMware se concentre sur l'administration et le cloud

A l'occasion de sa conférence utilisateurs qui s'est terminée hier à Copenhague, VMWare a mis l'accent sur son offre d'administration et a aussi levé le voile sur plusieurs offres logicielles destinées à simplifier la création et le provisionning d'applications en nuage. Progressivement, l'éditeur migre de l'infrastructure vers l'applicatif, comme en témoigne le développement des offres vFabric et Cloud Foundry.

L'industrie informatique semble pour l'instant se jouer de la crise. C'est en tout cas l'impression que laisse l'édition européenne de VMWorld, la conférence utilisateurs de VMware qui se tenait cette semaine à Copenhague. L'éditeur a en effet réussi à réunir plus de 7000 participants et plus de 120 partenaires et exposants pour cette dernière déclinaison nordique, avant un transfert du salon l'an prochain à Barcelone. Un succès qui n'étonne guère, au vu des résultats exceptionnels présentés par l'éditeur le 17 octobre, à la veille de l'ouverture du salon (VMware a annoncé un CA en hausse de 32% pour le trimestre écoulé et un bénéfice en hausse de 40%. il a aussi annoncé prévoir un CA pour la première fois supérieur au milliard de dollars pour le trimestre en cours).

Comme l'an passé, cette édition européenne a largement été une réplique de la conférence américaine avec toutefois quelques nouveautés. VMware a en effet profité de VMworld Copenhague pour dévoiler de nouveaux composants dans son offre d'administration et notamment une évolution de sa suite vCenter Operations Management, désormais dotée d'un outil de tableau de bord de l'infrastructure Vsphere, de nouvelles fonctions de corrélation d'événements et d'alertes, ainsi que de fonctions de vérification de conformité de l'infrastructure vSphere.

L'éditeur a aussi plus largement mis l'accent sur son offre de plateform-as-a-service, Cloud Foundry, une couche de middleware de nouvelle génération, que l'éditeur entend proposer à la fois aux entreprises utilisatrices de sa solution d'infrastructure mais aussi sous forme de cloud PaaS via certains partenaires (les noms de Colt ou d'Orange Business Services ont notamment été évoqués, sans confirmation formelle toutefois de ces opérateurs).

Renforcer les solutions d'administration

La suite VMware vCenter Operations, dont une démonstration a été présentée lors du keynote, a pour but d'offrir une visibilité immédiate sur le fonctionnement de l'infrastructure VMware au travers d'un nouveau système de tableaux de bords entièrement paramétrable. L'outil permet ainsi de générer aussi bien des vues business que des vues techniques pouvant être utilisées par les administrateurs pour superviser leur environnement VMware. L'outil dispose également de fonctions de corrélation permettant de lier les évolutions de la performance à des changements effectués à l'infrastructure. Une corrélation destinée à permettre de localiser plus facilement les sources d'un éventuel dysfonctionnement. Un nouveau système d'alerte permet aussi de définir des alarmes en fonction de paramètres ou de seuils personnalisés.

VMware met parallèlement l'accent sur les outils de monitoring de services applicatifs. Avec vCenter Navigator, l'éditeur propose un outil permettant de découvrir automatiquement les relations entre les composants d'une chaîne applicative, mais aussi d'inventorier leurs dépendances avec les différents composants de l'infrastructure. L'objectif est d'accélérer l'analyse des pannes afin de réduire le temps d'indisponibilité d'une application en cas de défaillance d'un de ses composants (logiciels ou d'infrastructure).

Selon VMware, la suite vCenter Operations Management sera déclinée en quatre éditions adaptées aux besoins des différentes entreprises. Les prix débuteront aux environs de 50 $ par machine virtuelle pour l'édition de base destinée aux PME.

Préparer la voie vers le PaaS

Au-delà de l'infrastructure, VMware porte de plus en plus son attention sur les applications du SI au travers de ses outils vFabric et de son offre de PaaS Cloud Foundry.

À l’instar de CA Technologies avec sa technologie AppLogic (issue du rachat de 3 Tera) ou d'Ubuntu avec Juju, VMware propose désormais un outil de modélisation de services (baptisé AppDirector), dont l’objectif est d’accélérer le provisionning de chaînes applicatives complexes. L'outil permet de modéliser une application en la découpant en différents composants élémentaires (base de données, serveur d'application, serveurs web, load balancers…) et à partir de ce modèle de faciliter son déploiement sur une architecture virtualisée.

L'outil permet aussi de prévoir l'adaptation des différentes couches de l'application à la charge (il est par exemple possible de prévoir dans le modèle la mise en route de serveurs web additionnels en cas de montée en charge et d'automatiser leur provisionning). La surveillance de la performance de ces applications peut ensuite être confiée à vFabric Application Performance Manager (attendu au 4e trimestre).



Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close