VMworld 2008 : VMware promet beaucoup, mais dévoile peu

L'éditeur a multiplié les annonces à VMworld, notamment autour des capacités de la prochaine génération de sa plate-forme de virtualisation de serveurs. VMware Infrastructure 4.0 devrait arriver au premier semestre 2009. Impossible toutefois d'en être certain, tant l'éditeur s'est fait un malin plaisir à refuser de communiquer sur une roadmap ou sur des dates de disponibilité.

Si VMworld a été l'occasion pour VMware de multiplier les annonces technologiques, la firme a conservé un mutisme total sur les dates de disponibilité prévues pour ses futurs produits. On en sait donc plus sur les capacités des futurs logiciels de l'éditeur sans toutefois savoir quand ils arriveront. Lors de sa conférence d'introduction, à VMworld, Steve Herrod, le directeur technique de VMware a levé le voile sur certaines des capacités de la prochaine mouture de VMware Infrastructure (VI), attendue pour le premier semestre 2009.

Dans VI 4.0, l'hyperviseur ESX 4.0 sera capable d'allouer jusqu'à huit CPU virtuels (vCPU) à chaque machine virtuelle et un maximum de 256 Go de mémoire par VM (Virtual Machine, soit serveur virtuel). Chaque machine pourra disposer d'une bande passante réseau de 40 Gbit/s (si le matériel le permet). Actuellement, ESX Server 3.5 Update 2 n'est capable d'allouer que 4 vCPU par VM et « seulement » 64 Go de RAM par VM.

Plus important pour les utilisateurs, ESX 4.0 supportera la fonction d'ajout de ressources à chaud de Windows Server 2008. En cas de besoin, vCenter, la prochaine itération de l'outil d'administration Virtual Center, sera ainsi capable d'allouer à la volée de nouvelles ressources à une VM Windows afin de protéger un SLA (accord sur les niveaux de service). Une autre évolution, cette fois-ci côté réseau, porte sur l'architecture du commutateur virtuel d'ESX Server. Aujourd'hui limité à chaque serveur physique, il devient distribué dans ESX 4.0 et permet donc de superviser les connexions réseaux de plusieurs serveurs ESX.

Une option de tolérance aux pannes

VMware ESX 4.0 devrait aussi apporter son lot de nouveautés en matière de continuité d'exploitation. En plus de l'actuelle fonction de haute disponibilité de VMware ESX Server, le logiciel devrait ainsi hériter d'une fonction de tolérance aux pannes. Aujourd'hui, VMware High Availability (l'outil de haute disponibilité) assure le redémarrage rapide de machines virtuelles dans leur dernier état connu sur un nouveau serveur, en cas de panne du serveur physique qui les hébergeait. Avec VMware FT (pour Fault Tolerance, soit tolérance de pannes), le système assure une réplication synchrone des VM "protégées" sur deux serveurs différents. L'application continue donc à fonctionner sans interruption sur le serveur secondaire si le serveur primaire vient à tomber. Par mesure de sécurité additionnelle, ce "clonage de VM" se poursuit automatiquement sur un troisième serveur, tant que le premier serveur n'est pas remis en état, afin de maintenir la disponibilité de la VM si le second serveur venait lui aussi à connaître un problème.

En attendant, le lancement de VMware FT, la seule vraie solution de tolérance aux pannes disponible en environnement virtualisé reste celle de Stratus, Avance, une solution de cluster à deux noeuds x86 standard, commercialisée notamment par Dell.

Pour approfondir sur Green IT

- ANNONCES GOOGLE

Close