Innovate 2011 : IBM Rational place la collaboration au coeur de la gestion du cycle de vie

A l’occasion de l’édition 2011 d’Innovate, la conférence des utilisateurs Rational, IBM a fortement mis en avant la notion de collaboration dans l’ensemble du processus de gestion du cycle de vie. Cette interaction entre chaque rôle et métier qui jonche les processus de développement se traduit par une intégration avancée avec la plate-forme du groupe, Jazz.

5808437334 6edcef338f z

Premier discours d’inauguration officiel pour le nouveau directeur général de la branche Rational d’IBM, Kristof Kloeckner (en photo), à l’occasion de la conférence Innovate 2011, qui se déroule actuellement à Orlando (du 6 au 9 juin). Et un discours marqué notamment par un concept : celui de la collaboration. Cette édition 2011 de la conférence réservée aux outils de développements et de gestion du cycle de vie des applications et produits, vient en effet formaliser concrètement l’intégration en bonne voie de Jazz, une plate-forme collaborative pour la distribution de logiciel, à l’ensemble des outils de la marque. Comme finalement l’avait fait l'ancien directeur général de la division - aujourd’hui parti diriger les activités Tivoli Software - , Danny Sabbah nous l’avait laissé entendre lors de l’édition 2010 d’Innovate - avec le concept d’Integrated Product Management - , mais, cette fois-ci avec davantage d’éléments concrets.

Pour IBM, la notion de collaboration doit donc être fondue à l’ensemble des processus de la chaîne de conception et du cycle de vie. Intégrée à l’ensemble des processus, de manière transversale, elle permet de raccourcir des cycles de production en favorisant la communication entre toutes les équipes et tous les rôles engagés dans la conception, nous explique Kristof Kloeckner. Elle permet également de former un hub centralisé de composants à des fins de ré-utilisation, par exemple. Autrement dit, IBM souhaite connecter chaque maillon de la chaine afin d’optimiser les processus et d'éviter de cloisonner chaque rôle ou métier dans le processus de développement. IBM a également précisé que cette approche pouvait “réduire la complexité” des processus de développement, dans le cadre de projets à grande échelle, qui implique parfois le recours à des partenaires géographiquement distants.

IBM a donc profité de ce premier jour d’Innovate 2011, pour faire la démonstration cette vision.  Le nouveau directeur général a notamment présenté Collaborative Design Management, une solution qui doit favoriser la collaboration entre les équipes de développement d’applications et celles de systèmes intégrés, en nouant des interactions tout le long du cycle de vie. Cet outil repose sur des versions revisitées de  Rational Rhapsody Design Manager et Rational Software Architect Design Manager qui peuvent alors fonctionner de concert, pour éviter d’isoler les deux rôles dans la création d’un projet. Collaborative Design Management fournit une vue centralisée des modèles de conception, au sein de laquelle ils peuvent être stockés, mis à jour et surtout référencés en vue d’un ré-utilisation ultérieure, affirme encore IBM Rational. Et et ce via une interface 100% Web. Jazz sert de ciment collaboratif entre les deux “mondes”.

De son côté, Collaborative LifeCycle Management vient compiler les outils ALM (gestion du cycle de vie des applications) de Rational (Rational Requirements Composer, Rational Team Concert et Rational Quality Manager) tout en leur greffant la très précieuse brique collaborative. Cet outil permet notamment de partager en temps réel les évolutions d’un projet via des tableaux de bord (consultable par chque strate de l’entreprise) qui dressent une cartographie des avancées, de sa qualité, de son évolution dans le temps et de son “time-to-market”, via des outils analytiques. Une gestion agile du cycle de vie ainsi qu’une traçabilité renforcée, résume ainsi Big Blue.

Citons également Rational Solutions for SAP, qui greffe aux environnements SAP une solution d’ALM, à partir des technologies Rational, System Architect et Quality Manager.

Du sang neuf pour Jazz

Au final, il n’est pas surprenant qu’IBM ait décidé de renforcer la communauté Jazz. “Nous allons porter la communauté Jazz vers un niveau supérieur”, a confirmé Kristof Kloeckner dans son discours d’inauguration, encourageant les développeurs à participer au projet. En ligne de mire, les universitaires et les étudiants susceptibles d’avoir à utiliser la technologie. Le groupe a ainsi présenté le pilote d’un programme baptisé JazzHub qui permet aux universités, inscrites dans ce programme de test, de développer, gratuitement, en direct sur jazz.net, le portail de la communauté de la plate-forme. Sont cités North Carolina State University, Tecnologico de Monterrey au Mexique, l’université de Macédoine en Grèce et l’Université de Naples Federico II. IBM Rational a également inauguré deux lignes de formations Rational (Jazz et sur le développement agile) à son programme Knowledge Paths, qui fournit des programmes d’apprentissage sur les technologies du groupe.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close