Apple dément toute localisation individualisée des iPhone, mais admet des bugs

La firme à la pomme dément tout pistage des utilisateurs d'iPhone et confirme que le fichier d'informations de localisation situé sur l'iPhone est un fichier technique destiné à accélérer les opérations de calcul de position du terminal. Mais elle s'engage à opérer des modifications dans iOS pour limiter les informations contenues dans le fichier et pour empêcher sa sauvegarde sur le PC ou le Mac.

Apple a aujourd'hui publié un communiqué visant à répondre aux principales questions faisant suite à la découverte d'un fichier contenant des informations de géolocalisation dans les iPhone. Ce communiqué en dix points dément tout suivi individuel de la localisation des iPhone par la firme à la pomme et en dit un peu plus sur le contenu du fameux fichier de localisation qui fait débat depuis bientôt une semaine et qui a vu les rumeurs les plus folles courir dans la presse.

Un fichier de cache pour accélérer le géopositionnement de l'iPhone

Selon Apple, l'iPhone ne constitue pas une base de suivi de la localisation des utilisateurs. Le fichier incriminé contient en fait un sous-ensemble d'une base de données compilant les emplacements des hot-spots Wi-Fi et des stations de base GSM et 3G situés autour de la localisation de l'iPhone. Cette base de données a pour but d'accélérer les opérations de géopositionnement de l'iPhone (en fait le AGPS des téléphones mobiles porte bien son nom puisqu'il s'agit d'une capacité GSM assistée ou les informations fournies via le réseau aide la puce GPS à calculer plus rapidement une position).

Selon Apple, les calculs aidant à l'accélération du positionnement sont effectués en temps réel par l'iPhone en utilisant une base de données globales de hot-spots Wi-Fi et de stations de base générée par la collecte anonymisée de millions d'informations de positionnement envoyés par les iPhone. Lorsque cela est nécessaire l'iPhone télécharge en cache des sous-ensembles de cette base depuis le site d'Apple pour accélérer les opérations de positionnement. Ce sont ces informations qui figurent dans le fichier incriminé.

Un futur service d'information traffic

Une indication intéressante est qu'Apple explique qu'il constitue cette base de hot-spots Wi-Fi et de stations de base avec l'objectif de proposer dans les deux années à venir un service de navigation et de contournement d'embouteillages (au sens TomTom ou Navigon du terme) amélioré à ses utilisateurs. Une telle annonce en avance est en général rare venant de Cupertino.

Des correctifs dès la prochaine mise à jour mineure d'iOS

Pour clore le débat, Apple annonce que le fichier ne sera plus sauvegardé sur le PC ou le Mac lors de la synchronisation du téléphone. De même la firme considère comme un bug le fait que jusqu'à un an d'informations d'aide à la localisation soient conservées dans le cache et annonce son intention de réduire le cache à une semaine. Un autre bug qui sera corrigé dans une prochaine mise à jour est le fait que même si les services de localisation sont coupés sur l'iPhone, celui-ci continue à mettre à jour le fichier de hot-spots Wi-Fi et de stations de base (le fait de couper le GPS ne coupe pas toute possibilité de localisation via le réseau). Ce bug sera lui aussi corrigé dans la prochaine mise à jour mineure d'iOS afin que le fichier soit supprimé si l'utilisateur choisit de désactiver les services de localisation sur l'iPhone. Enfin, à partir de la prochaine révision majeure de l'OS, le fichier d'aide au positionnement ne sera plus stocké en clair dans le téléphone, mais chiffré.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close