Le CEA va migrer 18 000 postes sous Windows 7

Dans le cadre de la mise à jour d'un parc de PC vieillissant sous Windows 2000 et Windows XP, le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) a décidé de migrer 18 000 de ses postes de travail sous Windows 7. Ce vaste projet de migration a été dévoilé cette semaine à l'occasion des Microsoft Days.

A l'occasion des Microsoft Days qui se tenait cette semaine à Issy-les-Moulineaux, le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) a dévoilé son intention de migrer ses 18 000 postes de travail Windows sous la dernière version de l'OS de Microsoft, Seven (Environ 4 500 autres postes utilisent d'autres OS dont Linux). Cette migration s'effectuera largement dans le cadre du renouvellement du parc de PC de l'organisme.

"L'essentiel du parc installé du CEA s'appuie sur Windows 2000 et Windows XP", explique Dominique Schmidt, l'architecte du CEA en charge de piloter le projet de migration. "Nous avons des problèmes de défense en profondeur de l’OS et Windows 7 apporte des solutions que ne proposait pas Vista", indique-t-il pour justifier le saut d'une génération d'OS. Selon lui, Windows 7 présente l'avantage d'être moins gourmand en ressources que son prédécesseur, ce qui permet au CEA de le déployer sur des machines moins puissantes, et donc moins coûteuses.

"Pas besoin d'accompagner le changement... sauf pour Office 2010"

Selon Dominique Schmidt, le projet de migration est important tant pour la DSI que pour les utilisateurs. Côté informatique, "surfer sur la vague d’un nouvel OS motive les équipes IT". Côté utilisateurs, "la simplicité de l'interface fait qu'il n'y a pas besoin d'accompagner le changement". Les utilisateurs apprécieraient aussi la fluidité de l'interface et les fonctionnalités de recherche intégrées au poste client.

Le projet de migration a accéléré à partir d’avril, date à laquelle les équipes du CEA ont commencé à vraiment travailler sur les versions bêtas et à construire de premiers master. En septembre, l'organisme public a franchi une nouvelle étape avec la disponibilité d'un master complétement RTM. Une centaine de postes pilotes ont alors été déployés. Le déploiement industriel devrait s'étaler sur 2010. Pour Dominique Schmidt, il ne devrait pas soulever de gros challenge technique, les nouveaux outils proposés par l'éditeur permettant le déploiement d'une image OS sur un poste en moins de 40 mn. Pour lui, le seul bémol de cette migration réside dans la formation des utilisateurs à la nouvelle version de la suite Office, qui "nécessitera un peu d'accompagnement du changement".

A moyen terme, le CEA envisage aussi d'activer certaines des fonctions avancées de Windows 7 et de Windows Server 2008 R2, notamment DirectAccess, qui permettra une connexion transparente des utilisateurs nomades à l'infrastructure du CEA. Le coût de la migration n'a pas été précisé.

Pour approfondir sur Administration de systèmes

- ANNONCES GOOGLE

Close