L’état du monde IT : Avec Windows 7, Microsoft veut laver l’affront Vista

Le bide retentissant de Vista est encore dans toutes les mémoires. Pas question donc, pour Microsoft, de renouveler cette expérience désastreuse. Avec Windows 7, l’éditeur veut donc faire coup double : faire oublier et Vista et… XP, le trop aimé des entreprises. Un défi crucial pour la firme de Redmond si elle souhaite conserver son emprise sur le poste client face à la montée des applications en nuage. Car face au dernier Opus de Microsoft, la menace n'est plus tant Linux, que les systèmes comme Chrome OS, de Google, qui, avec ses airs de Minitel 2.0, pourrait jouer les trouble-fête.

Vite, vite, vite ! Microsoft est allé vite en 2009 pour assurer à Windows 7 un lancement réussi. Tout à commencé en début d’année, avec la large diffusion d’une première version bêta qui devait aussi être la dernière avant la Release Candidate. Un processus de développement accéléré explicable en partie par la claire filiation entre Vista et Windows 7 – dont certaines mauvaises langues n’hésitent pas à dire qu'il n'est que le Service Pack 3 du premier… – mais aussi par la volonté de permettre aux entreprises de se frotter au plus tôt à la dernière mouture deson OS client afin d’entamer les travaux préparatoires à la migration.

Tout pour favoriser la migration

L'opération séduction ne s'arrête pas là. Récemment l'éditeur a aussi décidé d'appuyer le lancement de son nouvel OS par des promotions : 35 % de rabais accordé aux revendeurs de Microsoft pour les mises à jour en volume vers Windows 7 Professionnel. Et il a aussi intensifié ses efforts pour convaincre les entreprises d'adopter son contrat de support "Software Assurance", assorti il est vrai de vrais bénéfices logiciels comme l'accès à un prix dérisoire au du pack MDOP (Microsoft Desktop Optimisation Pack), un ensemble d'outils de déploiement et de virtualisation taillés sur mesure pour Windows 7.

Microsoft n'a pas oublié non plus la compatibilité avec son OS Best-Seller, Windows XP et propose avec Windows 7 le "mode de compatibilité XP". Cette solution de virtualisation basée sur l'ex-VirtualPC permet aux administrateurs de proposer une machine virtuelle XP dans Windows 7, une machine virtuelle garantissant le fonctionnement transparent des applications Windows non supportées sur le nouvel OS. Avec toutefois un gros bémol : en déployant le mode de compatibilité XP, il faut être prêt à gérer et administrer en parallèle deux systèmes d'exploitation, avec ce que cela suppose en termes de mises-à-jour et d'impératifs de sécurité. Du moins en attendant une solution plus élégante telle que MED-V v2, le composant d’administration et de virtualisation hérité du rachat de Kidaro et prévu pour début 2010.

Un succès annoncé ?

Windows 7 aura-t-il droit au succès que lui souhaite Microsoft ? Peut-être bien. Alors que certains estiment que la crise pourrait plomber l’adoption de Windows 7, Goldman Sachs prévoit un rebond de la demande informatique des entreprises en 2010, rebond porté notamment par le rajeunissement des parcs de postes de travail ; une bonne affaire pour Microsoft. En attendant, Gartner estime que la migration vers Windows 7 est non seulement inévitable mais qu’elle doit être rapide. Message reçu cinq sur cinq chez quelques grands comptes français comme Bouygues ou le CEA, qui va migrer 18 000 postes sous Windows 7. Parmi les lecteurs du MagIT, la situation est moins claire : 34 % des participants à un récent sondage indiquent vouloir différer la migration aussi longtemps que possible. Et tant pis si les premiers utilisateurs de Windows 7 se disent majoritairement satisfaits.

Google en embuscade

Finalement, alors que Microsoft vient de mettre un terme à dix ans de guérilla avec la Commission Européenne, en acceptant que Windows 7 propose le choix entre plusieurs navigateurs Web, c’est un géant du Web, Google, qui pourrait bien venir troubler la fête de Redmond, avec son Chrome OS. Attendu pour 2010, ce système tellement orienté Web que l’on lui trouver des airs de Minitel 2.0, pourrait aussi trouver sa place dans quelques entreprises ou pour certains postes de travail spécifiques.

Près de 23 % des lecteurs du MagIT indiquaient ainsi, dans un récent sondage, que Chrome OS devra être étudié comme une alternative sérieuse à Windows. Une position qui s'explique sans doute en partie par le fait que les applications en nuage de Google ont fait leur trou en France chez plusieurs grandes entreprises telles que Valeo, Euromaster, Malakoff Mederix ou encore Rentokil. Bref, si la partie semble bien engagée pour Microsoft, l’éditeur ayant ardemment œuvré pour mettre toutes les chances de son côté, elle est encore loin d’être terminée.

Tout le feuilleton sur LeMagIT en plus de 50 articles

- Décembre

Windows 7 : tout est prêt pour la migration, ou presque

Licences : Microsoft transforme Windows 7 en Cheval de Troie de la Software Assurance

Windows 7 satisfait ses premiers utilisateurs

Sondage : pas de bousculade pour migrer vers Windows 7, mais pas de rejet non plus

- Novembre

Dépense IT : Goldman Sachs voit un rebond en 2010

Windows 7 et Windows Server 2008R2 menacés par une faille liée au protocole SMB

Sophos : Windows 7 reste vulnérable

- Octobre

L'installation de la mise à jour de Windows 7 en pleine crise de pétarade

Windows 7 : la partie que Microsoft ne peut pas perdre

Windows 7 : tout est presque déjà dit sur la Toile

La crise risque de plomber l'adoption de Windows 7

Gartner encourage les entreprises à migrer rapidement sous Windows 7

Le CEA va migrer 18 000 postes sous Windows 7 

Découplage entre IE et Windows : Microsoft satisfait enfin la Commission européenne 

Microsoft Days : Steve Ballmer martèle que la relance passe par l'IT

Pour obtenir le logo Windows 7, il faudra être compatible 64 bit

Microsoft libère le mode de compatibilité XP de Windows 7

- Septembre

HP mise sur le SSD pour booster Windows 7

Migration vers Windows 7 : Microsoft accélère

De Vista à Windows 7... en 20 heures

Microsoft France se plie en quatre pour Windows 7

Microsoft propose aux entreprises de tester gratuitement Windows 7 pendant 3 mois

Windows 7 en entreprise : Microsoft offre à ses revendeurs des rabais jusqu'à 35 % 

- Août

Autonomie des netbooks : Windows 7 sera pire que XP

Mode de compatibilité XP : le talon d’Achille de Windows 7

Sondage : Chrome OS, né pour gripper la belle mécanique de Windows 7

- Juillet

Windows 7 RTM craqué une semaine après sa sortie

Des services Dell pour aider à migrer vers Windows 7 et Ws Server 2008 R2

Windows 7 en version finale d’ici la fin juillet

L'OS de Google tombe nickel chrome pour contrarier Windows 7

Opinion : Google Chrome OS, le Minitel des années 2000

Mise à jour vers Windows 7 : au-delà de 25 PC, ce sera tarif plein pour les entreprises

- Juin

Windows 7 : beaucoup plus cher en Europe qu'aux Etats-Unis

HP et Lenovo offrent gratuitement Windows 7 avec leurs PC Vista

Tarifs : après les vacances, Windows 7 ne sera pas donné

Sur le reculoir, Microsoft porte à 18 mois la période de vente de XP après la sortie de Windows 7

Windows 7 : trop cher pour les netbooks ?

Vista, le meilleur moyen pour migrer vers Windows 7

- Mai

Microsoft conseille de ne plus déployer Vista et d’attendre Ws 7

Windows 7 déjà trop cher ?

Windows 7, peu sûr par construction

Sondage : Microsoft risque gros avec Windows 7

La RC de Windows 7 en téléchargement

Le mode XP de Windows 7 n'est pas exempt de défaut

Windows 7 déjà trop cher ?

- Avril

Résultats : chute historique du CA de Microsoft, en transition

Windows 7 proche de la version finale le 5 mai

Les entreprises boudent Windows 7 à priori

XP passe sous le régime du support étendu

- Mars

Windows 7 : Microsoft détaille le package pour entreprises

Windows 7 et Windows Server 2008R2 livrés dès octobre 2009

- Février

Le lancement de Windows 7 pourrait souffrir de la crise

Microsoft va encore modifier la gestion d'accès dans Windows 7

Microsoft proposera six éditions de Windows 7

Pas de bêta 2 pour Windows 7

- Janvier

Windows 7 : bêta publiée, migration en ligne de mire

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close