Isilon met à jour sa solution de NAS en Cluster

Le constructeur vient de lancer la version 5.5 de son OS OneFS qui permet de porter à 144 nœuds la capacité d'un cluster de stockage NAS Isilon. Il a également amélioré ses fonctions de protection de données et dévoilé un nœud spécialisé dans l'accélération de la sauvegarde des données.

Le spécialiste américain du NAS haut de gamme Isilon, qui équipe en France des clients tels que Dailymotion, Allociné, la BNF ou TV5Monde, vient de mettre à jour son système d'exploitation OneFS. La version 5.5 de l'OS permet de porter à 144 le nombre maximum de nœuds de stockage dans un cluster Isilon (voir notre article précédent sur l'architecture du constructeur) contre 96 précédemment. Ce qui porte la capacité maximale du système à 5,2 Petaoctets. Le tout peut être géré au sein d'un système de fichiers unique, même si la plupart des utilisateurs préféreront sans doute fragmenter cette capacité pour en simplifier l'administration. Selon Isilon, un système à 144 noeuds offre une bande passante maximale agrégée de 45 Go/s et se montre capable de soutenir 1,7 million d'opérations d'entrées/sorties par seconde.

Cette nouvelle version de OneFS enrichit aussi la panoplie du système de protection de données Flexprotect des baies Isilon, avec un nouveau mode intermédiaire, Flexprotect N+2:1, qui permet en cas de perte d'un noeud de survivre aussi à la panne simultané d'un disque dur sur un autre noeud. Jusqu'alors Flexprotect permettait d'assurer entre un et 4 niveaux de parité pour les données ce qui permettait selon le mode de survivre la perte totale de un à 4 noeuds (par exemple en n+2 traditionnel, l'écriture de chaque bloc s'accompagne de l'écriture de deux bloc de parité sur d'autres noeuds et disques ce qui permet de survivre à la panne de deux disques ou de deux noeuds -au prix toutefois d'une réduction de la capacité disponible, NDLR). Le problème avec cette approche est qu'il fallait un nombre de noeuds minimum pour démarrer avec un niveau de protection donné (3 noeuds au minimum pour les noeuds NAS des séries S et X) et 10 noeuds pour les systèmes d'archivage de la série NL. Désormais même avec ces derniers, une configuration à 3 noeuds suffira pour démarrer un système tout en préservant une capacité utile raisonnable.

Isilon a également amélioré son protocole de réplication SyncIQ et annonce aussi le lancement d'un nœud destiné à l'accélération des sauvegardes, baptisé Back-up Accelerator. Motorisé par deux Xeon 5500 Nehalem, il dispose de quatre interfaces Fibre Channel 4 GBit/s qui permettent d'assurer la liaison avec une ou plusieurs bandothèques. Chaque Back-up Accelerator est vendu 38 500 $ - il est possible d'en insérer plusieurs au sein d'un cluster -, et permet de sauvegarder environ 480 Mo de données par seconde. Le tout fonctionne avec les logiciels d'Atempo, de Commvault (y compris Simpana 8 et ses fonctions de déduplication de données), de CA, IBM ou EMC.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close