Stockage : Isilon dope ses performances et s'attaque au marché de l'archivage

Connu pour ses systèmes de stockage NAS en cluster, le constructeur américain Isilon annonce aujourd'hui de nouveaux nœuds de stockage haute performance à base de disques SAS, ainsi que de nouvelles unités conçues pour le marché de l'archivage. Ces dernières peuvent accueillir le logiciel de déduplication d'Ocarina.

Isilon Systems renforce son offre de serveurs de stockage en réseau avec le lancement de trois nouveaux serveurs NAS utilisant sa technologie réputée de stockage en cluster. Ces nouveaux serveurs viennent enrichir l'offre du constructeur en matière de stockage à haute performance et en matière d'archivage.

Un pionnier reconnu du stockage NAS en cluster

Isilon est l'un des pionniers du stockage en cluster, parfois baptisé stockage cellulaire. Les serveurs NAS de la société sont en fait composés de noeuds indépendants, interconnectés au sein d'une matrice Infiniband redondante (deux switchs en configuration active/active) et gérés au sein d'un même système de fichiers grâce au système d'exploitation OneFS, développé par la firme. OneFS, actuellement en version 5.0, permet de gérer les fichiers à l'échelle du cluster en distribuant les blocs de données sur l'ensemble des disques du système. Le tout est accessible via des protocoles de partage de fichiers en réseau tels que CIFS ou NFS par le truchement des interfaces Gigabit Ethernet.

isilon

Chaque noeud est en fait un serveur Xeon mono ou bi-processeur autonome doté de sa propre mémoire, de ses propres disques durs et de ses propres interfaces d'entrées/sorties (2 ou 4 interfaces Gigabit Ethernet et 2 interfaces Infiniband pour la connexion au cluster). Il fait à la fois office de noeud de stockage et de noeud d'entrée/sortie. Un minimum de trois noeuds est nécessaire pour constituer un cluster de base et disposer d'un système fonctionnel.

L'ajout de nouveaux noeuds dans un cluster accroit de façon quasi linéaire sa capacité et ses performances. La protection des données est assurée par la distribution automatique d'informations de parités entre les disques, mais aussi entre les noeuds (simple parité, double parité ou quadruple parité définie au niveau du cluster, d'un répertoire ou d'un fichier). Ce qui permet, dans le pire des cas, de voir "tomber" jusqu'à trois noeuds au sein d'un même cluster sans perte d'informations.

Des références dans la vidéo

Au total, un système en cluster Isilon peut supporter jusqu'à 96 noeuds interconnectés, soit une capacité maximale de 3,5 Peta-octets (Po) sur un système de fichiers unique, une vraie performance qui fait l'originalité de la marque et aussi sa force. Le fait de pouvoir gérer l'ensemble de la capacité au sein d'un File System unique simplifie en effet grandement l'administration par rapport aux systèmes concurrents, souvent limités par la taille de leurs LUN (Logical Unit Number).

Isilon s'est d'abord fait un nom dans le monde de la vidéo et du Web, mais aussi dans celui du calcul et des bio-technologies du fait de son aptitude à gérer de très grands volumes de données avec un excellent rapport performance/prix. Aux Etats-Unis, Isilon a pour clients des géants comme MySpace, NBC ou Pratt & Whitney (moteurs d'avion), tandis qu'en France, la firme compte parmi ses clients Dailymotion, AlloCiné, SkyBlog, TV5Monde ou la BNF. Fort de cette base installée, Isilon etend poursuivre son développement sur ses marchés traditionnels, mais également faire de l'ombre aux acteurs traditionnels du NAS sur le marché des grandes entreprises.

Nouveaux noeuds haute performance et ligne destinée à l'archivage

C'est cette ambition qui explique en partie le lancement aujourd'hui de nouveaux composants dans l'offre de la firme. Tout d'abord, Isilon complète son offre de noeuds S-ATA avec un nouveau noeud à hautes performances équipé de disque SAS. Le noeud de stockage Isilon IQ 5400S est équipé en standard de douze disques SAS de 450 Go pour une capacité totale de 5,4 To par noeud, soit 16,2 To pour un cluster "d'entrée de gamme" à trois noeuds.

Selon le constructeur, les performances sont tout simplement impressionnantes pour un serveur NAS : un cluster à trois noeuds vendu aux environs de 120 000 € supporte jusqu'à 36 000 I/O (entrée/sortie) par seconde et offre un débit de l'ordre du Gigaoctet par seconde en NFS. A titre de comparaison, un modèle NetApp FAS3170 affiche des performances de l'ordre de 60 000 I/O par seconde. Avec dix noeuds IQ 5400S, les performances d'un cluster Isilon atteignent 120 000 I/O par seconde et 3,2 To, pour une capacité totale de 54 To. A l'extrême, un cluster à 96 noeuds affiche une capacité totale de 518 To et des performances de 1,15 millions d'I/O par seconde ou 30 Go/s de débit en NFS. Le tout est bien sûr certifié pour les grands hyperviseurs du marché, dont VMware et XenServer.

Isilon lance également de nouveaux noeuds de stockage dédiés à l'archivage, cette fois basés sur des disques S-ATA à 5400 tr/mn. La série de serveurs Isilon IQ 36NL est optimisée pour offrir le meilleur rapport capacité/prix, soit moins de 2 € par To, prix catalogue. Chaque noeud Isilon IQ 36NL embarque 36 disques S-ATA de 1 To dans un châssis de 4U, ce qui se traduit par une capacité maximale de 3,45 Po pour un cluster à 96 noeuds. Le tout peut être épaulé par la technologie de déduplication online d'Ocarina, qui promet des gains d'espace pouvant atteindre un facteur de 10 pour 1. Signalons enfin qu'Isilon annonce aussi un nouveau noeud dans sa série X, l'IQ36000X, un serveur d'une capacité de 36 To qui reprend l'essentiel des caractéristiques de la série NL, mais adopte des disques S-ATA plus rapides (environ 109 000 € par nœud).

Ces trois nouveaux noeuds supportent bien sûr l'ensemble des technologies logicielles de la firme, notamment SnapShot IQ pour les images disque, Sync IQ pour la réplication asynchrone et SmartQuota pour la gestion des quotas et le thin provisionning. Ils acceptent aussi le logiciel de déduplication d'Ocarina, Ecosystem, même si ce dernier est optimisé pour les noeuds NL.

Pour approfondir sur Formats et archivage

- ANNONCES GOOGLE

Close