Open Source : les entreprises s'inquiètent de la sécurité

Forrester dépeint dans deux rapports les craintes des entreprises en matière de sécurité et de support des logiciels Open Source. Un pavé dans la mare et un vrai paradoxe alors que les solutions libres semblent de plus en plus gagner en popularité.

Un vieux démon qui réapparait. Alors que l'Open Source immisce de plus en plus dans les systèmes d'informations les plus critiques, les entreprises estimeraient encore que l'Open Source souffre de grosses lacunes, comme la sécurité, qui freinent sa progression sur le marché. C'est ce que révèle le cabinet d'étude Forrester Research, dans deux de ses rapports, "The State of SMB Software: 2009" et"The State of Enterprise Software: 2009".

La sécurité, perçue comme un problème majeur du libre

Longtemps épinglée dans le classement des freins principaux à l'adoption de l'Open Source par les entreprises, la sécurité est de nouveau identifiée comme un souci majeur dans l'Open Source. Au tout début de l'adoption du modèle libre, la sécurité était mise en défaut en raison de développements considérés comme artisanaux par les entreprises. Mais aujourd'hui, les logiciels libres sont souvent reconnus pour la qualité de leur code, produit par des communautés de développeurs grandissantes, et donc plus réactives à combler les failles, et à produire du code sain, comme nous le précisait récemment François Sancho, directeur général de la division Secteur Public et Transport de la SSII Logica.

Les rapports Forrester vont donc à l'encontre de ces constats. Ainsi 58% des grandes entreprises interrogées par le cabinet estiment bien que la sécurité est « préoccupante » pour elles, tandis que deux tiers des PME font le même constat. Pour 9% des grands comptes, la sécurité des logiciels open-source est « très préoccupante ». Ce taux passe à 45% lorsqu'il s'agit de PME.

Plus étonnant, l'étude explique que les entreprises accordent davantage de confiance aux offres Saas, se sentant moins préoccupées par les problèmes de sécurité du modèle hébergé. En 2007, lors de la même étude, 57% des PME – cible privilégiée du Saas – citaient la sécurité comme un facteur bloquant du Saas. Elles ne sont plus que 27% dans l'étude évoquée aujourd'hui. Encore un pavé dans la mare, tant la sécurité est vue par les analystes et les entreprises comme la bête noire du Saas et du Cloud , notamment en termes de traitement des données sensibles.

Inquiétude et incompréhension autour du modèle de support

Espace Sponsor

Plus inquiétant encore pour le logiciel libre, les applications Open Source seraient difficiles à déployer -et ainsi difficile à adopter - pour 32 % des grandes entreprises. Pour les PME, ce taux atteint 58%. En fait, c'est le modèle même du libre, séparant code source gratuit et services et support payant, qui pourrait être mal compris. 68% des PME interrogées et 47% des grandes entreprises considèrent que la disponibilité des services – on parle donc de l'accès aux offres de support et d'intégration– leur pose des problèmes.

Une autre étude, chez Gartner cette fois, pointait récemment du doigt combien les entreprises avançaient masquées dans l'Open Source. Sans politique véritable de gouvernance et sans contrôle juridique des licences. Le cabinet soulignait également la difficulté pour les entreprises de s'y retrouver dans le modèle, jonglant entre coûts d'intégration, gratuité des sources, et offre de support.

A lire aussi :

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close