L'Open Source glisse vers les responsables métiers

Les allées de Solutions Linux 2009 devraient cette année attirer une nouvelle sorte d'adeptes du pingouin. Les responsables métiers, en gonflant les rangs de l'Open Source, sont les témoins d'un secteur en pleine mutation.

Microsoft qui cherche des noises à TomTom, Sun qui pourrait tomber dans l'escarcelle d'IBM, Oracle qui lorgne sur RedHat... Le moins que l'on puisse dire à quelques encablures de l'édition 2009 de Solutions Linux, le grand raoût parisien tout acquis à l'Open Source (quand ou), c'est que le mouvement du code ouvert est au centre des préoccupations de l'industrie IT.

Poussée par la pression sans cesse grandissante sur les prix, par la réduction des dépenses IT – crise oblige –, et par la montée en puissance de Cloud Computing – dont l'Open Source fournit pour l'essentiel l'infrastructure -, la sphère du logiciel libre et son modèle de développement communautaire se fraie un chemin dans les entreprises par la porte des départements métiers. Constat d'une mutation. Des couches basses désormais matures, l'Open Source touche désormais en volume les couches hautes, comme les PGI, le décisionnel (BI – Business Intelligence), l'ECM (Enterprise Content Management), et même certaines applications du poste de travail, avec des  éditeurs se forgenat une belle image de marque. Qui ne connait pas aujourd'hui Pentaho ou Jaspersoft, Alfresco ou Nuxeo, Talend ou Mozilla ?

Une cible qui s'élargit

Face à cette progression de la maturité des offres, l'Open Source élargit son spectre d'utilisateurs, constate l'observatoire du Libre (initié par Anaska et id-Cegos, deux spécialistes de la formation), qui observe les évolutions du marché des formations. « Après les développeurs, administrateurs et autres DBA (qui restent le gros des personnes formées), les organismes de formation accueillent les utilisateurs et les responsables fonctionnels. Cette évolution est flagrante sur le segment des progiciels fonctionnels (ERP, décisionnel) et des progiciels d’infrastructures : CMS, ECM, GED. »
Dans son dernier baromètre, l'observatoire du Libre constate, entre 2007 et 2008,  une progression de 109 % du nombre de personnes formées aux progiciels Open Source, de 74% sur les technologies du poste de travail, de 56% dans le décisionnel , de 37% aux infrastructures et de 33% dans le monde du développement.

Le serpent de mer du poste client

Reste alors à Linux à conquérir le poste client. Et sur ce segment, les netbooks équipés de distributions maison sont d'une aide précieuse. Ouvrant une brèche dans un marché sur lequel les grands éditeurs comme Red Hat ou Novell se sont parfois cassés quelques dents. « Un problème de modèle économique », raconte Jim Whitehurst, CEO de Red Hat à nos confrères d'Infoworld, pointant alors du doigt la difficulté des éditeurs à trouver un moyen de gagner de l'argent avec le modèle en place. Adapter le modèle économique sera à coup sûr le prochain enjeu l'Open Source.

Télécharger l'Observatoire du Libre

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close