Linagora décroche le contrat de support logiciels libres du Minefi

La DGFIP a attribué à Linagora le marché portant sur le support des logiciels libres du ministère de l’Économie et des Finances pour 4 ans. La société spécialisée dans l’Open Source aura la charge de gérer le support du parc de composants Open Source du Minefi, épaulé par Bull, en sous-traitant, ainsi que par 25 PME et TPE.

Linagora, société française spécialisée dans les solutions et les services Open Source, a annoncé, en marge de l’Open World Forum, avoir remporté l’appel d’offres portant sur le support des logiciels libres du ministère de l’Économie et des Finances (Minefi). Un contrat cadre pour la société emblématique d’Alexandre Zapolski, son Pdg, qui se retrouve seule à la tête d’un groupement de quelque 25 PME et TPE (qui ne sont pas nommées), et épaulé dans sa mission par Bull, qui ne fera office dans ce marché que de sous-traitant. Ce marché, intitulé (« Support à l'usage logiciels libres ») a été attribué par la direction générale des Finances publiques (DGFIP). 

Ce groupement, emmené donc par Linagora, devra ainsi orchestrer le support de plus de 200 composants Open Source et ce pour une période de 4 ans, durée du contrat. Montant estimé entre 15 à 20 millions d’euros, indique un communiqué. Le groupement Capgemini, Alter Way ainsi que Zenika qui a remporté quant à lui le marché interministériel (350 logiciels libres d’une quinzaine de ministères) de support de logiciels libres en juin dernier, était également en lice. Atos y est également évoqué. Pour mémoire, Linagora avait également candidaté pour ce dernier marché. 

Ces contrats de support des ministères constituent certes une concrétisation du poids des logiciels libres dans les ministères, mais montrent également que les pouvoirs publics militent désormais pour une politique du libre dans les administrations du pays. A l’image de ce qu’avance la circulaire de la Disic, signée de la main du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault. Cette politique passe donc par le support du libre qui, jusqu’alors était relativement absent des ministères, comme l’a souligné Jérôme Filippini, directeur interministériel des systèmes d'information et de communication de l'Etat, lors d’une intervention lors de l’Open World Forum. 

Pascal Weber, chef d’orchestre du marché 

Pour soutenir ce contrat, que Linagora baptise lui-même « le plus gros marché public Open Source jamais passé », la société a recruté Pascal Weber, ex directeur technique d’Overlap group, qui dirigera désormais le département « Professional Services » de Linagora. Il aura notamment pour mission de diriger ce vaste contrat auprès des 150 000 utilisateurs potentiels du Minefi, concernés par les logiciels libres. Il sera en quelque sorte le chef d’orchestre de ce vaste projet et devra coordonner les 25 PME et TPE avec qui Linagora s’est associé pour remporter ce marché. La répartition des missions n’est à ce jour pas connue. Dans un premier temps, Pascal Weber aura à charge une équipe de 30 personnes pour son département, indique Linagora dans un communiqué. 

Mais si ce recrutement intervient davantage dans l’opérationnel, il est à noter que Linagora, en marge de l’officialisation de ce marché, avait également annoncé le 19 septembre dernier la création d’un poste de directeur de cabinet, qui aurait la charge des affaires publiques de la société. Martin Pietri, ancien directeur des actions de modernisation de l'Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE) et responsable du Cycle des Hautes Études pour le Développement Économique (CHEDE) avait été nommé à ce poste. Une façon de marquer la volonté de Linagora de se muscler sur le terrain des contrats publics.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close