Des chercheurs découvrent les processeurs des instances Amazon EC2

Non, toutes les instances des infrastructures Cloud publiques ne se valent pas.

Non, toutes les instances des infrastructures Cloud publiques ne se valent pas. C’est du moins ce que des chercheurs de l’université d’Aalto en Finlande et des laboratoires de Deutsche Telekom viennent de découvrir.

Dans un article scientifique, ils expliquent la problématique : «les fournisseurs de Cloud Computing peuvent commencer avec un environnement matériel proche de l’homogénéité. Mais avec le temps, cet environnement a de bonnes chances d’évoluer vers l’hétérogénéité en raison des mises à niveau et des remplacements de matériels obsolètes.»

Une hétérogénéité prévisible, donc, mais susceptible d’induire des variations de performances entre «instances de même type au sein d’Amazon EC2.» Selon eux, une même instance standard Large peut en fait correspondre à trois configurations matérielles différentes. Surtout, «la variation de performances au sein d’un même sous-type d’instance est relativement faible mais la variation entre sous-types différents peut atteindre 60%.»

La conclusion ? «En sélectionnant les instances les plus performantes pour réaliser les mêmes tâches, les utilisateurs finaux d’Amazon EC2 peuvent réaliser jusqu’à 30% d’économie.» Pas négligeable.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close