L’aviation civile s’attaque à la question de la sécurité IT

Fin novembre, l’organisation internationale de l’aviation civile (ICAO, dépendante de l’ONU), planchera sur la sécurité de ses systèmes informatiques.

Fin novembre, l’organisation internationale de l’aviation civile (ICAO, dépendante de l’ONU), planchera sur la sécurité de ses systèmes informatiques. Selon un document de travail, ce sujet sera en première position de l’agenda de sa onzième conférence. La cyber-sécurité est ainsi identifiée comme «un problème parce que de nombreuses organisations de l’aviation civile s’appuient sur des systèmes électroniques pour des éléments critiques de leurs activités, y compris pour des fonctions critiques liées à la sécurité ».

L’ICAO souligne que «la cyber-sécurité est actuellement un sujet relativement mineur dans l’aviation civile, mais c’est en train de changer ". En particulier du fait du recours croissant à des technologies de l’information «nouvelles qui renforcent notablement le risque lié aux attaques informatiques ». Et d’évoquer «le recours croissant à un petit nombre de technologies telles que Linux, Windows, IPv6 et Ethernet [...] largement utilisées dans l’industrie IT». Si largement que leur «compréhension» est «répandue, ainsi que celle de leurs faiblesses et de leurs vulnérabilité ».

En outre, l’interconnexion croissante des systèmes ajoute au risque et à l’impact potentiel d’une défaillance. Sans compter sur «le risque potentiel de problèmes systémiques imprévus en raison de la faiblesse de vision globale» et du manque de «cohérence entre les multiples groupes travaillant sur la cyber-sécurité ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close