Ventes à l’Iran et à la Syrie : HP renvoie à ses distributeurs

HP a-t-il enfreint des interdictions d’exportation vers l’Iran et la Syrie ? C’est une question que le gendarme des marchés boursiers américain, la SEC, a adressé au groupe : «des articles de presse de novembre 2011 indiquent que vos équipements ont été installés par l’entreprise italienne Area SpA en Syrie, dans le cadre d’un système de surveillance national conçu pour surveiller la population de ce pays », a ainsi indiqué la SEC dans son courrier.

HP a-t-il enfreint des interdictions d’exportation vers l’Iran et la Syrie ? C’est une question que le gendarme des marchés boursiers américain, la SEC, a adressé au groupe : «des articles de presse de novembre 2011 indiquent que vos équipements ont été installés par l’entreprise italienne Area SpA en Syrie, dans le cadre d’un système de surveillance national conçu pour surveiller la population de ce pays », a ainsi indiqué la SEC dans son courrier. Selon Reuters,

HP affirme, dans une réponse écrite adressée à la SEC, n’avoir jamais autorisé la vente de produits à la Syrie. Area SpA aurait ainsi pu obtenir des produits HP via l’un de ses partenaires, sans l’informer de leur destination finale. Et d’assurer avoir mis un terme à ses relations commerciales avec l’Italien en avril 2012. En outre, HP aurait mis un terme à la fourniture d’imprimantes auprès de ses distributeurs commerçant avec l’Iran début 2009. Récemment, nos confrères ont appris que Cisco avait mis un terme à ses relations commerciales avec ZTE, à l’issue d’une enquête interne relative à des accusations de ventes illégales de ses équipements à l’Iran.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close