Les SSII indiennes renforcent leurs efforts dans les pays émergents

Le Vieux continent ne serait-ils plus aussi attractif qu'il pouvait encore en avoir l'air il y a deux, voire quatre ans ? Non, assure le Nasscom. Mais les SSII indiennes n'en renforcent pas moins leurs efforts sur les économies émergentes.

Le premier signal vient de l'organisation d'un événement qui réunit chaque année, en Inde, des PME de l'IT locales et des PME d'autres pays : IndiaSoft. Pour l'édition 2013 de l'événement, qui se déroulera fin mars à Kolkata, les organisateurs n'invitent pas de délégation d'Europe de l'Ouest. Ils concentrent leurs efforts marketing sur la CEI, l'Afrique, ou encore l'Amérique du Sud. L'attractivité de cette dernière a été récemment soulignée par nos confrères de l'Economic Times of India : "c'est un marché émergent à forte croissance qui devrait représenter 124 Md$ en 2012 et devrait atteindre 166 Md$ en 2016, selon IDC ", expliquent-ils ainsi.

En moyenne, ce marché devrait progresser de plus de 10 % entre 2011 et 2016, selon le cabinet. Jaideep Mehta, vice-président et directeur général d'IDC India, détaille la situation : "les grandes banques, les opérateurs télécoms et les grands fabricants ont déjà commencé à externaliser d'importantes parts de leurs opérations IT." Pour lui, l'Amérique du Sud représente le nouveau relais de croissance de l'industrie IT indienne.

Les résultats parlent d'eux-mêmes. Pour le troisième trimestre 2012, TCS a fait état d'une croissance de 8,3 % de ses activités en Amérique Latine, contre 4,7 % en Europe Continentale, et 5,7 % au Royaume-Uni. Et si l'Amérique Latine ne contribue au chiffre d'affaires total de la SSII qu'à hauteur de 3,4 %, elle lui a apporté plus de 51 % de croissance sur un an, soit près du double de la progression constatée en Europe continentale (9,5 % du CA)…

Chez HCL Technologies, Steve Cardell, président de HCL Axon, soulignait lors de l'annonce des derniers résultats trimestriels, que "les éditeurs augmentent significativement leurs investissements dans les marchés émergents et notamment la Chine, certaines parties de l'Asie, et encore en Russie et en Amérique du Sud, ce qui nous offre une opportunité de chercher à capter là du chiffre d'affaires." Pour l'heure, Infosys ne détaille pas la part de ses activités en Amérique Latine. On peut toutefois noter une forte croissante de ses effectifs au Mexique et au Brésil sur un an - de l'ordre de 50 %.

Wipro, quant à lui, assure continuer de se concentrer sur le développement de ses activités en Inde, Moyen-Orient et Afrique, Asie, Australie et Canada, France, et Allemagne. Mais Azim Premji n'en qualifie pas moins le Brésil de que "marché de croissance clé." La véritable surprise vient de la difficulté apparente de certains acteurs à assumer une certaine réorientation de leurs efforts. Les organisateurs d'IndiaSoft n'ont pas répondu à nos demandes de commentaires et à celles de certains participants aux éditions précédentes, que très laconiquement : "pour IndiaSoft 2013, nous avons reçu l'accord du gouvernement indien pour fournir des billets d'avion gracieux aux délégués d'Amérique Latine, d'Afrique, de la CEI, et de l'Asie du Sud Est."

Interrogé sur ce sujet, Som Mittal, président du Nasscom, qui représente l'industrie IT indienne, nous explique que "l'Europe continentale continue d'être une région très importante pour l'industrie IT indienne, suivie par le Royaume-Uni, avec un chiffre d'affaires de 20 Md$ ". Il souligne en outre que, malgré quelques années difficiles, "nous avons constaté une reprise de la croissance graduelle dans la région, se traduisant par une croissance de la dépense IT ".

Toutefois, "en plus de continuer à développer nos activités sur les marchés existants tels que l'Europe continentale et l'Amérique du Nord, le Nasscom a renforcé ses efforts visant à développer des opportunités dans de nouvelles régions ". Et d'identifier notamment les Philippines, le Brésil et l'Afrique "qui semblent prometteurs pour les activités IT et BPO et gagnent graduellement en importance."

Reste que si "l'industrie IT s'est diversifiée [cette année] sur de nouveaux marchés tels que l'Amérique latine, les Philippines, le Brésil et le Nigeria, elle continue de renforcer sa présence sur ses marchés historiques ".

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close