Oseo renforce la maitrise de son SI avec PowerAMC

Après l’avoir utilisé comme outil de modélisation, Oseo vient de renouveler sa confiance à PowerAMC – édité par SAP Sybase – pour cette fois accompagner son projet de support méthodologique au SI.

La DSI d’Oseo, l’organisme de financement des entreprises innovantes en France, a décidé d’adopter SAP Sybase PowerAMC pour structurer méthodologie et qualité au sein du système d’information. Dans le but de rénover sa démarche de modélisation, Oseo avait fait l’acquisition, dès 2007, de la solution SAP Sybase PowerAMC, solution bien adaptée à la démarche méthodologique recherchée. En tant que partenaire du développement des PME, Oseo devait également pouvoir compter sur un système d’information capable d’appréhender la grande diversité des situations et la richesse des dispositifs d’aide dans un contexte en constante évolution. Outre la nécessité de mettre en place une approche méthodologique rigoureuse, Oseo souhaitait que la qualité de son SI puisse s’inscrire dans la durée. Après avoir modélisé le système existant, Oseo a donc mis en place autour de PowerAMC, une méthodologie qui lui permet de maintenir et de compléter la modélisation de ses données au fil des projets. 

En effet, pour conserver la cohérence entre les modèles prédéfinis et le contenu réel des bases de données, la maîtrise d’œuvre traduit systématiquement les spécifications que lui transmet la maitrise d’ouvrage en modèles conceptuels et physiques de données. Dans un second temps, la cellule d’administration valide ces données, les documente et pointe les nouveautés. Celles-ci pourront, grâce à un script généré par l’outil, être directement intégrées par l’administrateur de bases de données. 

En plus de la qualité du référentiel géré par PowerAMC, la solution permet de mieux gérer le travail en groupe dans un environnement client/serveur totalement homogène en permettant le partage de l'information entre les concepteurs et la préservation de l'intégrité des données à l'aide de restrictions d'ordre administratif sur le contenu du référentiel. 

« Aujourd’hui, PowerAMC est totalement intégré aux processus et son usage est largement diffusé. Il fait partie du quotidien de la DSI à laquelle il apporte structuration, méthode et qualité », se félicite Mokhtar Ben Belgacem, Directeur des Etudes Informatiques chez Oseo. 

Surtout PowerAMC a rendu possible le développement de nouvelles fonctionnalités. Lorsqu’Oseo s’est engagé dans une démarche de Master Data Management (MDM) pour gérer ses quelques 1 700 tables de références, la souplesse de la solution a notablement permis d’établir une correspondance avec les structures de l’outil de MDM. Ce dernier peut alors être alimenté automatiquement et de façon industrialisée grâce à un script ad hoc s’appuyant sur cette liaison directe. 

La modélisation libre de PowerAMC a, pour sa part, donné lieu à une utilisation plus inattendue. Alors qu’Oseo s’orientait vers l’acquisition d’un outil spécifique pour produire des dossiers d’exploitation (description des chaines, des batchs…), il a été possible de créer dans l’outil SAP un méta-modèle pour l’exploitation, et de définir les objets adéquats (fichier, traitement…) et leur mise en forme. Cette solution permet aujourd’hui aux équipes Etudes et Exploitation de créer et d’éditer les dossiers d’exploitation et de production. 

Après cette première mise en œuvre, Oseo a choisi de rajouter deux nouveaux modèles à son PowerAMC : UML et architecture d’entreprise. Le premier sera bientôt implémenté et correspond à un nouveau besoin en raison de l’importance sans cesse plus grande des environnements Java. Quant à l’architecture d’entreprise – en cours de mise en œuvre, elle permettra une cartographie des applications et de leurs interactions et d’avoir une meilleure visibilité du SI dans une logique d’urbanisation.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close