Fedora 18 débarque avec un installeur complètement ré-écrit

L’équipe du projet Fedora, la distribution Linux communautaire de Red Hat, a enfin livré la version 18 de l’OS (nom de code Spherical Cow), avec presque deux mois de retard sur le planning initial.

L’équipe du projet Fedora, la distribution Linux communautaire de Red Hat, a enfin livré la version 18 de l’OS (nom de code Spherical Cow), avec presque deux mois de retard sur le planning initial. En cause, le re-développement complet d’uns fonctionnalité clé de l’OS : celui de l’installeur Anaconda, qui, comme l’indique la communauté sur son Wiki, a été complètement ré-écrit pour donner un remplaçant au précédent désormais trop âgé. Le nouvel installeur proposera notamment des options avancées liées au choix du stockage, et « offrira plus flexibilité sur la configuration de l’installation ». Reposant sur un noyau Linux 3.6, cette mouture propose également le support de l’UEFI Secure Boot ; ce qui permettra ainsi d’installer la distribution en dual-boot aux côtés de Windows 8, le dernier opus de Microsoft. Un point qui avait à l’époque soulevé la polémique. Autre ajout, cette fois tourné vers le cloud, l’intégration d’OpenStack (dans sa version Folsom) et d’Eucalyptus, pour la couche Iaas, et le support d’Openshift Origin, le Paas communautaire de Red Hat, pour la couche Plateform-as-a-service. Fedora 18 intègre également la version 4 du serveur de fichiers Samba. Enfin, côté desktop, Cinnamon et MATE font leur apparition aux côtés de GNOME, qui migre ici dans sa version 3.6.`

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close