Devoteam cède ses activités Télécoms & Médias à Ericsson

Près de 10 ans après le rachat de Siticom, qui avait marqué la décision de Devoteam de se développer de façon agressive sur le marché des Télécoms, stratégie ensuite renforcée en 2007 avec le rachat d’AuSystems (Ericsson/Telia) et d’un centre de R&D de Nokia Siemens Networks en Belgique,  la SSII française a annoncé la cession de son activité Télécoms et Médias au Suédois Ericsson.

devoteam-ericsson

Près de 10 ans après le rachat de Siticom, qui avait marqué la décision de Devoteam de se développer de façon agressive sur le marché des Télécoms, stratégie ensuite renforcée en 2007 avec le rachat d’AuSystems (Ericsson/Telia) et d’un centre de R&D de Nokia Siemens Networks en Belgique,  la SSII française a annoncé la cession de son activité Télécoms et Médias au Suédois Ericsson.

400 personnes et 7 % du CA

Ericsson n’est pas un inconnu pour Devoteam, puisqu’il figure parmi ses trois principaux clients aux côtés d’Orange. L’opérateur de télécommunications français est, de son côté, l’un des principaux clients historiques de la SSII, qui a travaillé pour lui sur de nombreux systèmes BSS (Business Support System) et OSS (Operations Support System). Devoteam est aussi connu pour ses activités de pointe dans l’IPTV et les réseaux de nouvelle génération, via son laboratoire de Lannion (proche des Orange Labs). Selon Ericsson, le rachat va se traduire par le transfert de 400 salariés de Devoteam chez Ericsson, soit environ 8% des effectifs de Devoteam.

Parmi les effectifs transférés figurent les équipes de TV numérique Smartvision, intégrées à Devoteam en octobre 2012 – notons à ce propos qu’Ericsson avait déjà mis la main en mars sur les équipes Broadcast services de Technicolor, soit 900 personnes en France, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Le périmètre de l’activité T&M rachetée par Ericsson représenterait environ 7% du CA de Devoteam, soit une petite partie du CA réalisé avec les acteurs du secteur des télécoms et des médias - environ 30% du CA du groupe au 3e trimestre 2012.

Une cession qui intervient dans un contexte troublé

Il est à noter que Devoteam avait entamé la filialisation de son activité Télécom & Médias en mai 2012, officiellement afin de lui donner plus de souplesse et de liberté de manœuvre. Ce processus avait été suspendu par un arrêt du Tribunal de grande instance de Nanterre en novembre 2012 pour défaut de consultation des salariés et déclenché une intense bataille interne entre les syndicats de la SSII.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close