STMicroelectronics termine 2012 sur une perte

Une année difficile se clôt pour STMicroelectronics.

Une année difficile se clôt pour STMicroelectronics. Le spécialiste du semi-conducteur européen, qui s’est engagé dans un vaste plan de restructuration de ses activités passant par un désengagement de ST Ericsson, a publié un perte de 428 millions de dollars au quatrième trimestre contre une perte de 11 millions de dollars il y a un an. Si évidemment le marché morose que traverse aujourd’hui l’industrie est à mettre en avant, ST évoque surtout une charge de dépréciation d'actifs à hauteur de 544 millions de dollars liée à son plan de sortie de sa co-entreprise créée avec Ericsson, annoncé fin 2012. 

Sur les trois derniers mois de l’année, le groupe de Carlo Bozotti, son président et CEO, a fait état d’un chiffre d’affaires en baisse à 2,16 milliards de dollars, contre 2,191 milliards de dollars il y a un an. A l’exception des MEMS, qui enregistrent un CA à la hausse à 864 millions de dollars, toutes les lignes de produits du groupe sont à la baisse. 

Sur l’ensemble de l’année, le groupe a enregistré une perte plus lourde que prévu à 1,16 milliards de dollars contre un bénéfice net de 650 millions de dollars en 2011. « Considérant 2012, nous avons amélioré notre position financière nette comparé à 2011 en dépit du cash consommé par ST Ericsson et de l’impact des mauvaises conditions économiques », a rappelé Carlo Bozotti, Le CA en 2012 baisse d’environ 13% à 8,49 milliards de dollars. 

Si le Pdg s’attend à une amélioration des conditions économiques sur le marché des semi-conducteurs en 2013, le groupe prévoit toutefois une baisse de 7% en séquentiel de son chiffre d’affaires au premier trimestre. STMicroelectronics a enfin estimé entre 300 et 500 millions de dollars les besoins en financement et les coûts de restructuration dans le cadre de son désengagement de ST-Ericsson, tout en confirmant actuellement « finaliser sa décision quant aux options stratégiques » qui s’offrent à lui. Suite à l’annonce de son plan de sortie de sa co-entreprise, l’agence de notation Moody’s avait dégradé la note de crédit de STMicroelectronics.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close