Processeur Sparc T5 : le va-tout d'Oracle dans le matériel

L'activité matérielle d'Oracle est en décroissance trimestre après trimestre depuis le rachat de Sun, il y a trois ans. La société mise sur son nouveau processeur Sparc T5 pour sortir cette activité de la déprime.

Victime d'un trou d'air lors de son dernier trimestre fiscal - une déconvenue due notamment à la poursuite de la décroissance des ventes de matériels -, Oracle vient de lancer cinq serveurs reposant sur de nouveaux processeurs Sparc T5, présentés comme ultra-performants. Pour la première fois, le constructeur unifie l'architecture de ses processeurs sur l'ensemble de sa gamme. Depuis 2007, les processeurs Sparc pour les systèmes SMP (multiprocessing symétrique) vendus par Sun puis Oracle provenaient tous de Fujitsu. Avec sa machine M5-32 annoncée hier, la firme rompt avec ce principe. Oracle s'est toutefois refusé à confirmer que sa stratégie consiste à remplacer tous les Sparc64 de son partenaire japonais par les puces déclinées de son architecture T5. Même si la société a affirmé à maintes reprises sa volonté de concevoir des systèmes de bout en bout, du processeur à la couche applicative, afin d'améliorer les performances globales. 

Reste à savoir si la conception de processeurs restera longtemps économiquement rentable pour Oracle, alors que son activité hardware ne cesse de plonger. Au cours de son dernier trimestre fiscal, cette activité pesait environ la moitié de son niveau au moment du rachat de Sun, il y a trois ans. En décroissance trimestre après trimestre depuis lors, la vente de matériels n'a généré que 671 M$ au cours du dernier trimestre fiscal d'Oracle, contre 869 M$ un an plus tôt (-23 %). 

Pluie de records de performances 

Dans sa série T, Oracle a dévoilé quatre nouveaux serveurs, basés sur le processeur Sparc T5 qui double le nombre de cœurs par rapport à la génération précédente, le T4 (en passant de 8 à 16 cœurs). Le T5 adopte également un processus de gravure plus fin (28 nm contre 40 nm). Le nombre de threads par cœur reste en revanche le même (8 par cœur). La gamme de serveurs comprend une lame mono-socket et des serveurs racks avec 2, 4 et 8 sockets processeurs.

En haut de gamme, la nouvelle machine SMP, baptisée M5-32 (en photo ci-contre), repose sur le processeur hexacœur M5, qui reprend l'architecture processeur du T5 tout en bénéficiant de caractéristiques mieux adaptées au SMP (comme un cache de niveau 2 multiplié par 6). Oracle positionne ce serveur comme un concurrent du Power 795 d'IBM, le système Unix le plus puissant de Big Blue. Le M5-32 supporte jusqu'à 32 To de mémoire. 

Oracle n'a pas encore dévoilé les tarifs de ces machines. Le constructeur n'a pas davantage précisé quand sa nouvelle génération de processeurs T5 serait adoptée dans ses systèmes pré-intégrés (les serveurs Exadata, Exalogic, Exalytics...). 

La firme a par contre mis en avant les performances de sa nouvelle génération de machines, dévoilant en marge de l'annonce de ses nouveaux serveurs, plusieurs records de performances (dont le TPC-C portant sur les bases de données pour le serveur T5 à 8 sockets, le SPECjEnterprise2010 portant sur les middlewares Java pour la même machine ou encore celui relatif à SAP ERP 6.0 pour le M5-32). Oracle a bien besoin de cette collection de trophées pour mettre en péril IBM : Big Blue s’est ainsi emparé de plus de la moitié du marché mondial des serveurs Unix alors qu’il n’en contrôlait qu’un tiers avant le rachat de Sun par Oracle et avant l’offensive de déstabilisation d’Itanium/HP-UX menée par ce dernier contre HP. 

Oracle prévoit un nouveau recul de son activité matérielle au cours de son quatrième trimestre (qui se terminera fin mai), un tassement compris entre 13 et 23 %. Rappelons qu’en décembre dernier, Larry Ellison avait estimé que cette activité pourrait repasser dans le vert au cours du quatrième trimestre fiscal de sa société, soit avant mai. C’est donc raté. La patron de l’éditeur mise désormais sur un retour de la croissance au premier trimestre 2014 (de juin à août 2013), sous l’effet de la nouvelle génération de machines annoncée hier.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close