Microsoft : vers un Windows 8.1 ?

C’est notre consoeur Mary Jo Foley, de ZNet, en général bien informée sur la stratégie de Microsoft, qui a levé le lièvre en republiant une capture d’écran  - diffusée sur Twitter par @AngelWZR - de la dernière version de développement du successeur de Windows 8 développé dans le cadre du projet Blue.

C’est notre consoeur Mary Jo Foley, de ZNet, en général bien informée sur la stratégie de Microsoft, qui a levé le lièvre en republiant une capture d’écran  - diffusée sur Twitter par @AngelWZR - de la dernière version de développement du successeur de Windows 8 développé dans le cadre du projet Blue. 

 Windows 8.1 

La capture twittée par @AngelWZR et republiée par Mary Jo Foley (cliquer sur l'image pour agrandir)

La capture publiée par Foley laisse entendre que Microsoft pourrait renouer avec un système de numérotation de ses versions d’OS abandonné depuis Windows NT 4. La première mise à jour majeure de Windows après Windows 8 pourrait ainsi être numérotée Windows 8.1 tandis que la version ARM serait baptisée Windows RT 8.1. Microsoft renouerait ainsi avec le système de numérotation qui prévalait au cours des années 90 pour Windows NT et qui a été abandonné après Windows NT 4.0

L’astuce permettrait à Microsoft de continuer à capitaliser, côté marketing,  sur la marque Windows 8, un peu comme Apple l’a fait pour Mac OS X. Il n’y a ainsi pas eu de Mac OS XI mais des Mac OS  X 10.1, 10.2, etc… Elle permettrait aussi de rompre avec les suffixes de Service Pack comme SP1, SP2 qui ont été accolés aux versions majeures de Windows au cours des 18 dernières années (depuis Windows 95). La seule incertitude si ce schéma se vérifiait, resterait le système de numérotation des outils serveurs qui depuis les années 2000 synchronisent leur numéro de version sur l'année de lancement et accolent un suffixe de type R2 pour les mises à jour intermédiaire (par exemple, la première mise à jour de Windows Server 2008, lancée fin 2009, était baptisée Windows Server 2008 R2) 

Notons, car la logique de numérotation peut parfois être perverse chez Microsoft, que la capture met en avant deux numérotations, celle définie par le marketing et celle liée à la version technique de noyau Windows NT utilisée pour l'OS. Dans le cas de « Blue » cette version est la 6.3. Pour mémoire, NT 4.0 portait la version 4.0, Windows 2000 la version 5.0 et le couple Windows 7/ Windows Server 2008 la version 6.1. Windows 8 et Windows Server 2012 utilisent quant à eux un noyau en version 6.2. Blue semble être basé sur une version 6.3...

Pour approfondir sur Windows

- ANNONCES GOOGLE

Close