Avec HDX Nitro, Citrix veut continuer d’améliorer l’expérience utilisateur

Rendre le VDI plus rapide, plus agréable et, surtout, plus séduisant.

Rendre le VDI plus rapide, plus agréable et, surtout, plus séduisant. Voilà les objectifs que Citrix semble s’être donné pour HDX avec sa future mouture : Nitro. Qui doit être disponible on ne sait quand.

Sur le papier, la promesse est alléchante. Décliné en cinq projets, HDX Nitro doit multiplier par 3 les performances sur Citrix Receiver (projet Mach 3); assurer l’instantanéité du lancement des applications (projet Zoom); accélérer l’impression sur des imprimantes locales - avec une division par dix de la bande passante nécessaire au traitement de ces tâches (projet Laser); accélérer les communications WAN au-delà de ce que proposent déjà HDX WAN optimization et HDX MediaStream afin de pouvoir proposer une «expérience haute définition du poste de travail virtuel jusqu’à 300 ms de latence» - soit grosso modo 50 % de mieux qu’actuellement; et enfin optimiser la gestion de la bande passante disponible dans l’adaptation du rendu graphique, de manière dynamique, avec le projet Dynamo. 

Mais voilà, autant l’ensemble peut paraître alléchant, autant la perspective de sa concrétisation peut paraître lointaine. Calvin Hsu, directeur marketing de Citrix, se refuse d’ailleurs à avancer tout calendrier, malgré un enthousiasme évident pour le projet. Et d’expliquer, tout de même, que Mach 3, en particulier, consiste essentiellement à revoir la manière dont sont gérés les flux de données : «on s’attache aux canaux virtuels dédiés aux contenus au-dessus de la couche de transport - multimédia, USB, etc. Tous ces flux sont isolés. La gestion des priorités sur les flux est déjà là; on va juste un peu plus loin.» Mais sans préciser comment ni, donc, quand.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close